Longchamp : golden lilac prend le pouvoir…… absence de leader chez les males

Autres informations / 25.04.2011

Longchamp : golden lilac prend le pouvoir…… absence de leader chez les males

Chaque

témoin de la réunion de dimanche à Longchamp aura l’impression d’avoir vu un

cheval de Gr1. Ce cheval, c’est la JDG Rising Star Golden Lilac (Galileo),

restée invaincue à l’occasion de sa rentrée dans le Prix de la Grotte (Gr3).

Logiquement, elle devrait être la favorite de la Poule d’Essai des Pouliches

(Gr1) le 15 mai, qu’elle a les moyens de remporter. En ce dimanche de

préparatoires, c’est elle la meilleure impression du jour et heureusement

qu’elle était là…Car les deux courses "de sélection" pour les mâles,

les Prix Noailles (Gr2) et de Fontainebleau (Gr3) n’ont pas du tout joué leur

rôle… de sélection. À l’issue de courses sans beaucoup de train, le verdict du

poteau d’arrivée nous a bien peu appris. Il a surtout confirmé ce que l’on

pressentait en 2010 : les mâles français n’ont pas de chef de file. Golden

Lilac a gagné avec une longueur et demie d’avance le Prix de la Grotte – couru

lui aussi sans beaucoup de train. Cet écart-là est plus grand que celui qui

tient les cinq premiers des Prix Noailles et de Fontainebleau. La sélection

était aux abonnés absents chez les mâles et on a la nette impression que l’on

pourrait recourir dix fois ces courses et que l’on aurait dix arrivées

différentes, alors que Golden Lilac gagnerait dix fois le Prix de la Grotte. À

trois semaines de la Poule d’Essai des Poulains, on peut s’inquiéter. D’autant

plus que les poulains britanniques vont venir en nombre courir notre classique

plutôt que d’aller affronter l’intouchable Frankel (Galileo) à Newmarket. Bien

sûr, Glaswegian et Rosanabad, les deux fils de Selkirk qui ont composé le

jumelé gagnant du "Fontainebleau", ont fait un "truc" en revenant

de l’arrière-garde dans une course sans train. Mais cela sera-t-il suffisant ?

En attendant le 15 mai, nous sommes en droit d’en douter.