Longchamp, prix de la grange aux belles (d) : starformer, une etoile au parfum de diane

Autres informations / 15.04.2011

Longchamp, prix de la grange aux belles (d) : starformer, une etoile au parfum de diane

Après le

succès de Starformer (Dynaformer) dans le Prix de la Grange aux Belles, le

verdict de Christiane Head-Maarek est sans appel : « J’ai toujours pensé que

c’était ma meilleure pouliche. Oui, pour moi, c’est ma jument de

"Diane"… » Certes, Starformer n’a gagné qu’une "D", mais le

style de sa victoire, ainsi que sa marge de progression, méritent qu’on lui

décerne une JDG Rising Star. Dans une course sans train, Starformer s’est

montrée très détendue, galopant à la corde, en cinquième ou sixième position. À

l’inverse, Lyrique (Iffraaj) se montrait une nouvelle fois tendue, et Dinner’s

Out (War Front) a également eu tendance à tirer. Dans la phase finale,

Starformer a su placer deux accélérations. Une première pour sortir du sillage

de Miyake (Namid), une seconde, après avoir changé de jambes, pour se mettre

hors de portée du bon retour de Dinner’s Out, contrainte de venir à

l’extérieur. Lyrique conservait la troisième place.  Starformer n’a couru qu’une fois l’an

dernier, dans une "F" remportée par La Mouche (Dubawi), qui a fait

son chemin ensuite. « On peut être battu en débutant, cela n’a rien de grave,

précise encore l’entraîneur de la lauréate. Et puis c’était sur 1.400 mètres,

une distance trop courte pour ses aptitudes. C’est une grande pouliche, et elle

n’était pas faite pour s’illustrer à 2ans. D’ailleurs, elle n’a pas couru

ensuite. Elle peut avoir tendance à se montrer nerveuse, et il faut encore

qu’elle apprenne. En revanche, dans un parcours,  elle est très maniable et s’adapte à tous les

terrains. Elle n’est pas encore venue, et sa marge de progression est donc

importante. Je pense qu’elle sera mieux sur 2.000mètres. L’objectif est le Prix

de Diane, et il faut voir quel chemin nous allons maintenant emprunter pour

aller sur le Gr1. Le Prix Saint-Alary est une possibilité. »

UNE

FILLE D’ETOILE MONTANTE

Christiane

Head-Maarek connaît bien la famille de Starformer car elle entraînait sa mère,

Étoile Montante  (Miswaki), qui a gagné

le Prix de la Forêt (Gr1) en 2003, mais qui s’est aussi classée deuxième du

"Marcel Boussac" (Gr1), puis troisième de la Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1). Elle a terminé sa carrière aux États-Unis, où elle a aussi

réussi à s’illustrer au niveau Gr2, tout en se classant deuxième des Matriarch

Stakes (Gr1) d’Intercontinental (Danehill). Starformer est son deuxième

produit. Elle a d’abord eu un mâle de Storm Cat, nommé Ad Infinitum, qui a couru

deux fois l’an dernier dans des allowances à Woodbine sans se mettre en valeur.

Elle a ensuite un 2ans, Instruct (Empire Maker), déclaré à l’entraînement chez

Christiane Head-Maarek.

LA

SOUCHE DE CHIEF’S CROWN

Willstar

(Nureyev), la mère d’Étoile Montante, a gagné son handicap en valeur 40 et a

également produit Starfan (Lear Fan), quatrième du "Marcel Boussac"

(Gr1). C’est la souche maternelle de l’étalon Chief’s Crown (Danzig), puisque

la deuxième mère de l’étalon est aussi la quatrième mère de Starformer.