Maisons-laffitte, prix imprudence (gr3) : la course qui definit la suite du programme

Autres informations / 07.04.2011

Maisons-laffitte, prix imprudence (gr3) : la course qui definit la suite du programme

La

saison classique est bel et bien lancée et ce Prix Imprudence en est la

parfaite illustration. Neuf des onze participantes bénéficient d’engagements

classiques dans trois pays différents, les 1.000Guinées de Newmarket, la Poule

d’Essai des Pouliches et le Premio Regina Elena pour l’Italie. Cette course en

ligne droite va être riche d’enseignements et son résultat devrait sans doute

révéler les plans des différents entraîneurs. Nous saurons si les championnes à

2ans ont bien évolué durant l’hiver, si la JDG rising Star helléborine

(Observatory) va tenter d’imiter Special Duty (Hennessy) en participant aux

1.000Guinées. Mais aussi quelle sera la révélation de ce début d’année car, à

n’en pas douter, il va falloir prévoir quelques belles surprises. L’année dernière,

Special Duty avait été battue pour sa rentrée dans cette épreuve, ce qui ne

l’avait pas empêchée de remporter par la suite et les 1.000Guinées et la Poule

d’Essai. Sept pouliches se sont déjà imposées au niveau Listed et Groupe, deux

autres sont black type performers et une autre, la JDG rising Star Moonlight

Cloud (Invincible Spirit), ne devrait pas tarder à écrire son nom en caractère

gras, tant elle a fait preuve de classe depuis ses débuts. La pouliche de

Freddy Head a été la seule à tenter de dominer les mâles dans leur Critérium,

le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Elle a échoué au pied du podium, mais le

challenge était appréciable et tout à son honneur.

HELLEBORINE,

LA CLASSE A L’ETAT PUR

Lorsque

Helléborine (Observatory) a débuté à Maisons-Laffitte en juin dernier, elle

nous a émerveillés. Propre soeur d'African Rose, elle est son exact opposé sur

le plan du caractère. African Rose était nerveuse tandis qu’Helléborine est

d’une facilité déconcertante, comme nous l’avait déjà confié son entraîneur

lors de ses débuts : « Elle est beaucoup plus décontractée que sa soeur qui

était une pile électrique. Elle peut tout faire, courir aussi bien devant qu’en

retrait. » Depuis ses débuts en piste, Helléborine a remporté avec autorité le

Prix Six Perfections (L), puis encore plus facilement le Prix d’Aumale (Gr3),

avant de tomber sur un "os" irlandais dans le Total Prix Marcel

Boussac (Gr1), un os nommé Misty for Me (Galileo) qui l’a assez nettement

dominée. C’est la première et dernière fois qu’on a vu Helléborine battue. Si

elle venait à suivre le chemin de Special Duty en participant aux 1.000 Guinées

de Newmarket, espérons qu’il soit en son pouvoir de prendre sa revanche.

MOONLIGHT

CLOUD, EN QUETE DE CARACTERE GRAS

Comme

nous l’avons dit plus haut, Moonlight Cloud est l’une des rares participantes

au Prix Imprudence à ne pas avoir son nom inscrit en caractère gras. Pourtant,

de la classe, elle en a à revendre et son entraîneur devrait pouvoir rapidement

corriger cela. Il nous a aussi récemment confié que sa protégée n’avait pas

beaucoup évolué physiquement. Moonlight Cloud a remporté les deux premières

courses de sa carrière, en laissant d’énormes promesses. Elle a ensuite tenté

un remarquable challenge dans le Grand Critérium (Gr1), mais est tombée sur Wootton

Bassett (Iffraaj) et les deux meilleurs mâles français, les JDG rising Stars

Maiguri (Panis) et Tin Horse (Sakhee). Moonlight Cloud s’est permis le luxe de

laisser quelques bons poulains à distance, notamment le lauréat du Prix La

Rochette (Gr3) My Name is Bond (Monsieur Bond), à plus de cinq longueurs.

LA SAGA

DES "NOVA"

Après

Nova Hawk (Hawk Wing) dans le Prix La Camargo (L), c’est au tour de Nova Step

(Dubawi) de justifier ses ambitions classiques. Ces deux pouliches

appartiennent à l’association Ahmed Mouknass et Anthony Forde, qui a brillé

l’année dernière au plus haut niveau avec Liliside (American Post) notamment.

Nova Step est une double lauréate de Listed puisque gagnante du Critérium de

l’Ouest et du Prix Ronde de Nuit (Ls) sur tapis vert, après la rétrogradation

de Mixed Intention (Elusive City). Entre temps, elle avait pris la troisième

place du Prix Réservoirs (Gr3) de Espirita (Iffraaj).

MAMBIA,

UNE PREMIERE POUR JEAN-CLAUDE ROUGET

Achetée

450.000 € aux ventes de l’“Arc” en octobre dernier, Mambia (Aldebaran) a couru

sa première course sous les couleurs de Martin Schwartz à l’occasion du Prix

Marcel Boussac (Gr1), où elle a fini à la quatrième place. Depuis, elle est

partie dans le sud-ouest, chez Jean-Claude Rouget, pour qui elle va courir pour

la première fois. Avant ce coup d’arrêt dans le Gr1 automnal, Mambia restait

sur quatre victoires consécutives, dont les Prix des Jouvenceaux et des

Jouvencelles (L) à Vichy et le Prix du Calvados (Gr3) à Deauville. Mambia

cherche à retrouver le chemin du succès, elle a déjà gagné sur ce parcours, à

l’occasion du Prix Soya (D) et va tenter d’imiter sa compagne de box Joanna

(High Chaparral), victorieuse de cette épreuve l’année dernière et qui courait,

elle aussi, pour la première fois sous les ordres de Jean-Claude Rouget.

LES

PROGRES CONSTANTS DE WHIP AND WIN

À 2ans,

la pensionnaire de Robert Collet Whip and Win (Whipper) n’a cessé de

progresser, concluant sa saison sur une victoire dans le Prix Isonomy (L). Ce

jour-là, elle devançait Nova Hawk, future lauréate du Prix La Camargo (L) à

Saint-Cloud, et lustre (American Post), deuxième du Prix François Mathet (L)

derrière la JDG rising Star Vadamar (Dalakhani). Whip and Win dispose de bonnes

"lignes", quatrième du Prix Miesque (Gr3), elle avait été gênée dans

sa progression pour finir et aurait peut-être obtenu un meilleur classement. Ce

1er novembre, c’est Izalia (Iron Mask) qui s’était imposée, sans être concernée

par les mouvements derrière elle. La pouliche de Frédéric Rossi fait une

nouvelle fois le déplacement en région parisienne, avec de grandes ambitions.

Robert Collet, l’entraîneur de Whip and Win, présente une autre fille de

Whipper, Wizz Kid, la lauréate du Prix Yacowlef (L). Wizz Kid est encore très

inexpérimentée, elle n’a participé qu’à trois courses, mais à chaque fois au

niveau semi-classique. Elle reste sur une deuxième place dans le Critérium de

Maisons-Laffitte (Gr2), certes à six longueurs du lauréat, mais en réalisant

une remarquable fin de course.

VERBATIMS

CHRISTIANE

HEAD-MAAREK, ENTRAINEUR DE HELLEBORINE :

« Nous

sommes battus par meilleur que nous. Quand ma pouliche est venue l'attaquer,

elle est repartie. De plus, la lauréate est peut-être plus endurcie. Mais

c'était sûrement elle la meilleure, tout simplement. »

FREDDY

HEAD, ENTRAINEUR DE MOONLIGHT CLOUD :

« Je

n’ai jamais entraîné une 2ans de ce calibre. C’est une pouliche sur laquelle

nous fondons de gros espoirs et je dois dire qu’elle nous a comblés

aujourd’hui. Elle fait partie des chevaux assez rares. J’avais un peu peur

qu’elle ne soit gênée par le terrain mais ce n’a pas été le cas. Elle est

capable de tout faire. »

JOËL

BOISNARD, ANCIEN ENTRAINEUR DE MAMBIA :

« C’est

une pouliche très dure qui a un tempérament formidable. Elle monte de course en

course. »