Saint-cloud, prix cleopatre (gr3) : galikova, la classe en heritage

Autres informations / 07.05.2011

Saint-cloud, prix cleopatre (gr3) : galikova, la classe en heritage

Il y a

les courses où l’on a tout à gagner et celles où l’on peut tout perdre. Pour la

JDG Rising Star Galikova (Galileo), le Prix Cléopâtre (Gr3) était à ranger dans

la seconde catégorie. Galikova cherchait, à la fois son ticket pour le Prix de

Diane-Longines (Gr1), mais aussi à prouver que sa réputation n’était pas

uniquement due à son fabuleux pedigree. Si Galikova n’avait pas été la soeur de

la JDG Rising Star Goldikova (Anabaa), elle n’aurait sûrement été qu’un

"prospect" classique, parmi d’autres. Son succès, impressionnant,

prouve que Galikova se suffit à elle-même. Oui, elle est la soeur d’une championne,

mais elle aussi mérite des louanges pour ce qu’elle a dévoilé en piste. « C’est

magnifique », commente Freddy Head, dont le regard proche des étoiles en dit

long. Ce qu’à fait Galikova n’est en effet pas commun. Après avoir suivi son

leader, Polémique (Poliglote), qui a imprimé un train très sélectif à

l’épreuve, Galikova a abordé la ligne droite manifestement pleine de

ressources. Adventure Seeker (Bering), qui a longtemps patienté, est venue

comme pour l’attaquer, mais dès qu’Olivier Peslier l’a sollicitée, la pouliche

a placé une accélération dévastatrice. Il y avait elle et les autres ce samedi,

et son retour aux balances a été chaudement applaudi. Galikova a gagné

brillamment son ticket pour le "Diane". Mieux, elle en sera

certainement la favorite. Freddy Head analyse : « Elle a suffisamment de

vitesse pour se trouver rapidement dans le sillage de son leader, mais elle a

aussi de la tenue. Elle est très bonne tout simplement ! Elle a cette capacité

d’accélération qui fait la marque des grands chevaux. Mais attention, elle bat

ce qu’on lui demande de battre, ce n’est pas encore le Prix de Diane. Elle a

beaucoup progressé et je crois qu’elle est désormais arrivée au top. Elle va

peut-être gagner en maturité, mais j’espère que je l’aurai dans un tel état de forme

en juin. Le profil de Chantilly ne devrait pas la déranger. » Pierre-Yves

Bureau, directeur de l’écurie Wertheimer, était aussi sous le charme de la

pouliche: « Nous voulions une course régulière, et nous l’avons eue, grâce à

notre leader. Elle le "fait" avec une certaine manière, car je crois

que le lot tenait vraiment la route. C’est super ! » Galikova a de surcroît

réalisé un temps canon, puisqu’elle a couvert les 2.100m en 2’08’’00, ce qui

constitue le record du parcours. Encore un paramètre qui rehausse la

performance de la pouliche.

ADVENTURE

SEEKER SANS EXCUSE

Dans ces

conditions, la performance d’Adventure Seeker est très bonne, et Christophe

Soumillon y a même cru un moment, avant de devoir admettre la supériorité de sa

rivale. Pour les autres, la tâche était plus difficile, même si Wavering

(Refuse to Bend) a réalisé une bonne ligne droite pour prendre la troisième

place. Concernant Adventure Seeker, Alain de Royer Dupré ne cherchait aucune

excuse : « Elle court très bien, on ne pouvait rien contre la gagnante… Elle

n’ira pas sur le Diane, dans lequel elle n’est d’ailleurs pas engagée. Nous

allons lui trouver une tâche plus facile car elle a eu une vraie course

aujourd’hui. Elle fera une pouliche très intéressante à l’automne, car elle

sera mieux sur des terrains plus souples… »

UN

PROPRE-FRERE NE IL Y A UNE SEMAINE

Le

pedigree de Galikova a déjà été maintes fois commenté suite aux exploits de sa

grande soeur. Pierre-Yves Bureau a donné des nouvelles de Born Gold (Blushing

Groom), qui a pouliné il y a une semaine d’un mâle de Galileo. Elle a également

un yearling par Anabaa, donc propre-frère de Goldikova, et devrait aller à la

saillie de Dansili.