Samitar joue avec l’histoire des courses

Autres informations / 17.06.2011

Samitar joue avec l’histoire des courses

Albany Stakes (Gr3)

Le lendemain de sa victoire

dans le Gold Cup (Gr1), Jamie Spencer s’est offert les Albany Stakes (Gr3), en

selle sur Samitar (Rock of Gibraltar). La pouliche de Mick Channon a brisé un

écart de quatre ans sans succès à Royal Ascot pour son mentor, au terme d’une

magnifique fin de course. La dernière victoire de Mick Channon , à Royal Ascot,

remontait à celle de Nijoom Dubai (Noverre), dans cette même épreuve. Mais, le

plus amusant dans cette histoire, c’est que Samitar est la sœur utérine de

Nijoom Dubai !

« J’avais acheté cette

pouliche pour de très bons clients, a expliqué son mentor. Elle a très bien

couru pour ses débuts à Newmarket, ayant remarquablement fini. Aujourd’hui, on

lui a donné une chance et elle l’a fait exactement comme sa sœur. » Mick

Channon avait vendu la mère, Aileen’s Gift (Rainbow Quest), à Pat et Tanya

Trant de Norman Court Stud et leur avait ensuite racheté la pouliche « Je suis

très content pour les éleveurs. Je leur ai vendu la mère et maintenant ils ont

deux gagnantes d’Albany Stakes. C’était trop long d’attendre avec elle, c’est

mon seul regret, mais ça fait aussi parti du sport. »

 

 

 

Une victoire par k.O.

Aujourd’hui, Samitar n’a laissé

aucune chance à ses adversaires, sans doute très avantagée par le terrain rendu

souple par les précipitations de la veille. Il fallait même être très forte

pour venir chercher Inetrobil (Bertolini), qui avait tenté de s’imposer de bout

en bout, comme lors de ses débuts. Mais Samitar possède une redoutable pointe

de vitesse et l’a mise à profit. Venue de l’arrière-garde, elle a dû montrer sa

classe pour venir à bout d’Inetrobil, qui semblait filer vers la victoire. « On

va lui donner un break désormais et elle reviendra plus tard dans la saison. On

a quelques bons 2ans, cette année, et je suis très content que cette pouliche

ait gagné, parce que les poulains sont aussi très bons, celui qui court demain

dans les Chesham Stakes, est un bon exemple. » Samitar est donc venue à bout

d’Inetrobil, une grande et belle pouliche alezane, qui a longtemps fait parler

sa longue action. Mais Inetrobil manque d’un peu de vitesse pour finir.

Elle devance finalement

Illaunglass (Red Clubs), l’une des pouliches en vue dans cette course.

 

Déception de la favorite

Quand la pluie fait son

apparition, elle devient un facteur clé dans les courses de 2ans à ce moment de

l’année. En effet, aucune des treize pouliches au départ ne s’était déjà

produite en terrain souple et l’on pouvait alors s’attendre à des désillusions.

C’est exactement ce qui s’est passé pour la grande favorite Teolane (Teofilo),

qui, si elle a aussi manqué son départ, n’a jamais pu se sortir du terrain.

« Elle est partie en retrait

et n’a jamais eu d’action dans ce terrain, a confié son jockey Kevin Manning.

Il n’y a pas d’autre excuse à invoquer que le terrain. »