Deauville, lucien barriere grand prix de deauville (gr2) : cirrus des aigles pour clore le meeting en beaute

Autres informations / 28.08.2011

Deauville, lucien barriere grand prix de deauville (gr2) : cirrus des aigles pour clore le meeting en beaute

Vainqueur

du Prix Gontaut-Biron (Gr3), par huit longueurs, le champion Cirrus des Aigles

(Even Top) va tenter de remporter, dans la foulée, le Lucien Barrière Grand

Prix de Deauville (Gr2). Et ce, quinze jours après sa victoire sur 2.000

mètres. Une performance rarement tentée et qui lui permettrait de réaliser un

meeting sans faute. Au regard de sa démonstration dans le Gr3, où il a bien

accéléré jusqu’au poteau,  il ne devrait

pas être dérangé par l’allongement de la distance. D’autant qu’il a gagné le

Prix du Conseil de Paris (Gr2), sur 2.400m. Parfois, le Grand Prix a pu attirer

des chevaux en phase de préparation pour l’Arc, fréquemment des 3ans, à l’image

de Cherry Mix (Linamix), vainqueur en 2004, avant de conclure deuxième, le

premier dimanche d’octobre. Mais, cette année, le lot de six unités ne comprend

que des chevaux d’âge qui n’ont pas les titres du pensionnaire de Corine

Barande-Barbe. Pas de cheval d’Arc au départ donc, hormis  “Cirrus”, qui est hongre et ne pourra donc y

participer. Son entraîneur nous a donné les dernières nouvelles de son protégé

: « Nous n’avons pas été en Angleterre avec, dans l’esprit, une participation

au Prix Gontaut-Biron et au Grand Prix de Deauville. “Cirrus” a prouvé sa tenue

en gagnant le “Conseil de Paris”, avant de terminer deuxième, enfermé, dans

cette même course à 4ans. Il avait aussi failli battre sarafina à Saint-Cloud.

Dimanche, il y a moins de chevaux de Gr1. Il avait couru à Longchamp en terrain

lourd et cela ne le dérange pas. Mais c’est vrai que cela reste une

interrogation de courir sur une telle piste, sur 2.500 mètres. »

SILVER

POND SUIT LA VOIE DES GRAND PRIX

Lauréat

autoritaire du Grand Prix de Chantilly (Gr2) devant Behkabad (Cape Cross),

quatrième du dernier “Arc”, Silver Pond (Act One) suit le programme des Groupes

pour chevaux d’âge sur la distance classique. En effet, après son succès cantilien,

le protégé de Carlos Laffon-Parias a terminé troisième du Grand Prix de

Saint-Cloud (Gr1) derrière Sarafina (Refuse to Bend) et Cirrus des Aigles. Ces

deux chevaux avaient fait nettement la différence et l’espoir de revanche de

Silver Pond sur “Fighting Cirrus” semble mince. 

IVORY LAND ET AGENT SECRET, LA CLASSE ET L’AVANTAGE DU TERRAIN

Les

pluies diluviennes tombées sur la région normande vont avantager Ivory Land

(Lando) et Agent secret  (Pyrus). Le

premier a eu un profil classique, se plaçant dans les préparatoires au Prix du

Jockey Club (Gr1). Gagnant du Prix d’Hédouville (Gr3), mais seulement cinquième

du Grand Prix de Chantilly, il ne sera pas dérangé par un sol profond et pourra

faire parler sa tenue. De fait, il a terminé deuxième du Prix Chaudenay (Gr2)

sur 3.000m, en 2010. Passé par le Défi du Galop, dont il a été l’une des stars

de l’année 2010, Agent Secret n’a fait que progresser depuis le début de sa

carrière. Troisième du Prix d’Harcourt (Gr2) derrière Planteur (Danehill

Dancer), il ne manque pas de classe mais reste peut-être meilleur sur 2.000m.

Le lot est creux cependant et, avec un parcours à l’économie, il peut aller

loin.

MARINOUS,

LE TENANT DU TITRE

Marinous

(Numerous) n’est autre que le tenant du titre. L’an passé, alors sur la pente

ascendante, il avait gagné sûrement. Mais, cette saison, le protégé de Freddy

Head s’est testé sur les longues distances, sans réellement convaincre. Il

devra donc rassurer dans ce Gr2, après des tentatives “moyennes”.

TED

SPREAD, LE SEUL ETRANGER

Un seul

étranger sera en piste dans ce Grand Prix : l’anglais Ted Spread (Beat Hollow).

Cheval de Grs3 en Angleterre, il n’avait pas mal couru dans le Prix Maurice de

Nieuil (Gr2) sur 2.800m, en prenant la quatrième place. Il était alors tout

proche des trois premiers. Il possède de la tenue et devrait se sortir de la

piste profonde.

LES

ETRANGERS DANS LA COURSE

Depuis

l’après-guerre, un Italien s’est imposé en 1961 (Molvedo, alors âgé de 3 ans –

vainqueur ensuite de l’”Arc”). Au palmarès, on compte dix victoires anglaises,

dont cinq à l’actif de Paul Cole.

LE GRAND

PRIX ET L’”ARC”

Voici

les vainqueurs du Grand Prix après-guerre qui ont pris part à l’arrivée de

l’”Arc” la même année : Alizier (2e en 1950), Molvedo (vainqueur en 1961),

Lionel (3e en 1966), Swain (3e en 1995), Cherry Mix (2e en 2004).

LES 3ANS

Les 3

ans à s’être imposés : 26 au total depuis l’après-guerre. Le dernier est

Jukebox Jury qui succédait à irish Wells en 2006.

RECORDS

Huit

victoires pour André Fabre (le record). Jukebox Jury, lauréat en 2009, est

l’unique lauréat anglais âgé de 3ans. Avant lui, aucun autre ne s’était imposé.

Temps record de l’épreuve : 2’40”50 (2000)

Temps

record du parcours : 2’36”60 (Campero, Prix de Reux 1977)

UN PEU

D’HISTOIRE

Le Grand

Prix de Deauville a été créé en 1866. Il portait le nom de Coupe de Deauville

puis a pris son appellation définitive en 1871. Depuis 1990, il se court sur

2.500m. Il s’est couru sur 2.700m de 1973 à 1989.