Prix des sablonnets (l) : regatta, avec l’aide precieuse de christophe soumillon

Autres informations / 25.10.2011

Prix des sablonnets (l) : regatta, avec l’aide precieuse de christophe soumillon

 « C’est le jockey qui a fait la différence

aujourd’hui, malgré toute l’estime que j’ai pour ma pouliche», a avoué

Dominique Sepulchre après la victoire de sa pensionnaire, Regatta (Layman),

dans le Prix des Sablonnets (L). Le jockey dont il est fait état, c’est

Christophe Soumillon, qui a fait le déplacement à Nantes pour cette journée du

Défi du Galop. Une nouvelle fois inspiré et décisif, le premier jockey de

l’Écurie Wildenstein a monté une belle course. Alors que le rythme imprimé par

Absolutly Me (Anabaa Blue) était peu élevé, il a rapproché Regatta derrière le

petit bois, en épaisseur. C’est le moment clé de la course, celui qui a permis

à Regatta de s’imposer. En effet, bien placée pour aborder la ligne droite,

elle a repoussé sûrement l’attaque d’Argos Quercus (Elnadim), qui l’avait

devancée à Craon. Dominique Sepulchre nous a confié : « J’ai eu assez peur dans

le bois quand je l’ai vue démarrer aussi tôt ! Mais Christophe Soumillon s’en

est très bien sorti. Il la découvrait et a su prendre la bonne décision au bon

moment. » Le jockey belge est revenu avec nous sur sa course et la tactique

qu’il a choisie ce mardi avec Regatta : « La course n’allait pas vite du tout.

Certains concurrents devant moi se montraient assez brillants et je pensais

bien qu’ils ne pourraient pas aller au bout dans ce type de terrain. C’est

alors que j’ai décidé d’avancer dans le petit bois. De plus, je sais que Nantes

est un hippodrome assez spécial, où, généralement, nous ne revenons pas trop de

l’arrière après le bois. Ma pouliche a bien répondu à mes demandes et s’est

montrée courageuse. C’est une bonne victoire. » Après quatre deuxièmes places

consécutives, Regatta a choisi le bon jour pour ouvrir son palmarès et prendre

du caractère gras.

ARGOS

QUERCUS, VICTIME DU CHOIX TACTIQUE DU JOCKEY VAINQUEUR

Après

avoir galopé aux côtés d’Absolutly Me, Argos Quercus a eu un bon comportement

mais a dû s’avouer vaincu face à une pouliche en progrès, qu’il avait pourtant

dominée en septembre avec le même écart de poids. Son entraîneur, Cyriaque

Diard, nous a déclaré : « Il y avait un kilo et demi entre la gagnante et mon

poulain et seulement trois quarts de longueur à l’arrivée. Il n’y a donc pas à

rougir car mon poulain court très bien et confirme sa valeur. Je pense que ce

qui a fait la différence à l’arrivée, c’est la décision prise par Christophe

Soumillon d’avancer sèchement dans le petit bois. Le terrain n’a pas créé de

problème particulier et d’ailleurs, sur ce plan-là, tous les concurrents étaient

logés à la même enseigne. Argos Quercus part maintenant en vacances et nous le

reverrons l’année prochaine dans des courses B et Listeds sur les hippodromes

parisiens. Voire dans un Gr3. »

ABSOLUTLY

ME, TROISIEME MALGRE SON INEXPERIENCE

En tête

durant le parcours, Absolutly Me a pu mener à sa guise. Dans la phase finale,

elle s’est défendue honorablement pour rester troisième. « Ma jument est encore

toute neuve, nous a déclaré Fabrice Veron. Ce qu’elle fait aujourd’hui est très

bien. Elle a remis un bon coup de reins malgré le terrain et s’est montré

courageuse. Il lui reste encore une bonne marge de progression sur cette

course. Un bel avenir s’offre à elle. »

UNE

PETITE-FILLE DE ROBERTET

Regatta

est très bien née puisqu’elle est une petite-fille de Robertet (Roberto),

gagnante du Grand Prix de Deauville (Gr2) et troisième du Prix Royal-Oak (Gr1).

Au final, Robertet s’est placée à sept reprises dans les Groupes. Au haras,

elle a donné Risk Seeker (Elmaamul), triple gagnant de Grs3 sur les longues

distances, devenu étalon, Redwood Falls (Dancing Brave), lauréate de Listed, et

Punctilious (Danehill), troisième des Oaks d’Epsom (Gr1), deuxième des Irish

Oaks (Gr1) et surtout vainqueur des Yorkshire Oaks (Gr1). Red Star (Lure), la

mère de Regatta, a été entraînée par Dominique Sepulchre. Elle a gagné sa

course à Granville. Il faut également souligner le bel automne de l’étalon

Layman, déjà père de Boldogsag, vainqueur du Prix des Réservoirs- Haras

d’Etreham (Gr3) et de Regatta.