Cartier awards : cirrus des aigles et dabirsim honores

Autres informations / 17.11.2011

Cartier awards : cirrus des aigles et dabirsim honores

Mardi

soir se tenait au Dorchester Hotel de Londres la soirée des Cartier Racing

Awards. Cette cérémonie récompense les meilleurs chevaux de la saison en se

basant sur un système de points attribués par les journalistes et lecteurs du

Racing Post et du Daily Telegraph. Et comme en 2010, la France a obtenu deux

"Cartier Awards", mais contrairement à l’an passé, ce n’est pas un

même et unique cheval (Goldikova)  qui a

été consacré deux fois. En effet, ce sont les champions Cirrus des Aigles (Even

Top) et Dabirsim (Hat Trick) qui ont chacun "raflé" une récompense.

Le premier a été élu "Cartier Older Horse", le second, "Cartier

Two Year-Old Colt". La victoire de "Fighting Cirrus" dans les

Champion Stakes (Gr1) devant une pléiade de champions a séduit les votants.

Dabirsim a émerveillé les observateurs anglais qui n’ont pas de vrais bons

poulains de 2ans. De plus, son association avec Lanfranco Dettori fait des

merveilles, comme on a pu le voir dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Et

l’on sait à quel point les lecteurs votant pour les "Cartiers" sont

fans de Frankie. Cependant, Dabirsim et Cirrus des Aigles méritaient

légitimement leurs awards car ils règnent sur leurs promotions

 

CORINE

BARANDE-BARBE : « CETTE RÉCOMPENSE REPRÉSENTE LA CONSÉCRATION DE CIRRUS PARMI

L’ÉLITE »

Corine

Barande-Barbe, entraîneur de Cirrus des Aigles : « C’était très impressionnant

de recevoir ce prix, c’est une reconnaissance du cheval, effectuée par les

Anglais qui sont de vrais passionnés de courses. C’est également impressionnant

de voir le cheval sur l’écran avant que soit effectuée l'annonce selon laquelle

il reçoit le prix. C’était une soirée remarquablement bien organisée et très

agréable. D’autant que je me suis rendue à deux reprises en Angleterre : la

première fois, nous y avons gagné les Champion Stakes et la seconde, nous avons

remporté ce Cartier Award…Cette récompense représente la consécration de Cirrus

parmi l’élite, après une année exceptionnelle, où il a gagné plusieurs Groupes

de loin. Je pense d’ailleurs qu’il a progressé et qu’il est encore en

progression. Cirrus des Aigles va maintenant partir vers le 2 ou 3 décembre

pour Hongkong. Christophe Soumillon le montera en Asie. Cirrus des Aigles a

fait une belle année et le public aime voir des champions courir longtemps.

C’est bon pour les courses, cela créé une complicité. Et d’un autre côté, c’est

bon pour le côté pédagogique des courses, aussi bien pour ceux qui découvrent,

que ceux qui connaissent les courses et savent mesurer la portée de ses

performances. »

 

FRANKEL,

CHEVAL DE L’ANNÉE

Sans

surprise, c’est Frankel (Galileo) qui a décroché l’award du cheval de l’année

et du meilleur 3ans. Après ses brillantes chevauchées dans les 2.000 Guinées,

les St James’s Palace Stakes, les Sussex Stakes et les Queen Elizabeth II

Stakes (Grs1), ce n’est que justice. Racing manager du prince Khalid Abdullah,

propriétaire-éleveur de Frankel, Lord Grimthorpe a déclaré : « Merci à tous

ceux qui ont voté pour Frankel et merci à Cartier pour sa promotion des

courses. Merci également à Sir Henry Cecil. Le prince Khalid Abdullah a été ému

par l’attention qu’ont portée les sportsmen à Frankel. L’intérêt qu’il suscite

est exceptionnel. » Mentor du crack, Sir Henry Cecil a expliqué : « Chaque

sport a besoin d’un champion et cette année, Frankel a décidé d’en être un ! Il

va se reposer cet hiver et nous espérons qu’il pourra continuer sur le même

rythme l’année prochaine, pour le bien des courses et du public. Quant vous

avez quelque chose de bien, il faut savoir l’apprécier. »

 

DANEDREAM,

"AWARD" DE LA POULICHE DE 3ANS

Exceptionnelle

lauréate du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), après une saison superbe

chez elle en Allemagne, Danedream (Lomitas) a permis à l’Allemagne d’enlever

son premier Cartier Award. En l’occurrence, celui de la meilleure pouliche de

3ans. « C’est une grande récompense pour la pouliche et les courses allemandes,

a raconté Peter Schiergen, entraîneur de Danedream. Merci pour la

reconnaissance de la classe de Danedream. » Copropriétaire de Danedream, Heiko

Voltz a, lui, déclaré : « Danedream n’a pas couru en Angleterre. Elle a gagné

en Italie, en Allemagne, puis en France, dans "l’Arc". Cela aurait

donc pu la desservir. Elle est maintenant dans l’avion pour le Japon et je

pense que nous avons pris la meilleure décision. »

 

DREAM

AHEAD, MEILLEUR SPRINTER

Vainqueur

du July Cup, du Haydock Sprint Cup et du Qatar Prix de la Forêt (Gr1), Dream

Ahead (Diktat) est élu meilleur sprinter. Mais, l’année prochaine, le puissant

poulain rejoindra le haras et ne défendra pas son titre. Son propriétaire,

Khalifa Dasmal, a confié : « C’est une année incroyable pour moi et je suis

très fier de Dream Ahead. David et Jenny Simcock ont fait un travail

magnifique. Ils ont su être patients avec le cheval et cela a porté ses fruits.

Je tiens également à remercier les jockeys qui l’ont monté et mon conseiller

Mark Crossman. »

 

MAYBE,

TOP POULICHE DE 2ANS

Invaincue

en cinq courses et lauréate des Moyglare Stud Stakes (Gr1), Maybe (Galileo) n’a

couru qu’une fois en Angleterre, enlevant une Listed. Pourtant, les votes l’ont

désignée comme meilleure pouliche de 2ans. Elle fait partie des pouliches à

suivre en 2012.

 

FAME AND

GLORY, ROI DES STAYERS

Les

votants n’ont pas tenu compte de l’arrivée du Melbourne Cup (Gr1) pour élire le

meilleur stayer. Ils sont restés sur l’impression favorable qu’avait laissée

Fame and Glory (Montjeu) dans le Gold Cup d’Ascot (Gr1), bien avant qu’il

n’enlève le Long Distance Cup (Gr2).

 

DAILY

TELEGRAPH DU MÉRITE : BARRY HILLS

Barry

Hills a mis fin cette année à sa carrière d’entraîneur, laissant la main à son

fils Charles. Il a reçu cet award du mérite pour récompenser sa carrière riche

de 3.200 succès.

 

CHRISTOPHE

FERLAND : « MERCI ! »

Christophe

Ferland, mentor de Dabirsim : « Merci beaucoup à Frankie. Le premier Gr1 n’a

pas été trop dur à gagner, mais pour le second, nous avions besoin de lui !

Merci à Dabirsim, un grand cheval et merci à toute l’équipe à la maison. Merci

aussi à Olaf Profft, manager de Simon Springer, propriétaire de Dabirsim. »

 

TABLEAU

RÉCAPITULATIF DES CARTIER RACING AWARDS

Récompense

Cheval

Cartier

Poulain de 2ans Dabirsim

Cartier

Pouliche de 2ans Maybe

Cartier

Poulain de 3ans Frankel

Cartier

Pouliches de 3ans Danedream

Cartier

Sprinter Dream Ahead

Cartier

Stayer Fame and Glory

Cartier

Cheval d’âge Cirrus des Aigles

Cartier

Cheval de l’année Frankel

Cartier/Daily

Telegraph du mérite Barry Hills