Vers la fin de la greve en italie

Autres informations / 19.01.2012

Vers la fin de la greve en italie

Quelques

petites éclaircies sont arrivées dans le ciel des courses italiennes. Hier

après-midi, la commission Budget de la chambre des députés a commencé la

discussion du fameux décret de loi "Mille Proroghe" (Mille

prorogations), qui comprend aussi deux amendements en faveur de la filière

hippique. D’après le décret, un financement a été décidé par le gouvernement,

une fourchette de 70 à 100 millions d’euros, qui pourraient rentrer dans les

caisses de l’Assi (l’agence qui s’occupe de la filière hippique). Avec ce bol

d’air, la baisse des allocations pourrait être limitée à 20 % de baisse, ce qui

apparaît tout à fait acceptable dans le contexte actuel. Les socioprofessionnels

[surtout ceux du trot, ndlr] restent quand même sur le pied de guerre et ils

ont annoncé que la grève continuera jusqu’à ce qu’ils obtiennent des garanties

sur le financement, mais aussi sur la réforme des paris et de la filière hippique.

Les hippodromes, qui sont en grève depuis le début de l’année, voient déjà la

possibilité d’une reprise de leur activité. En attendant le feu vert de la

commission au décret de loi et la discussion au Parlement, prévu pour lundi,

l’hippisme cherche des solutions. Lundi à Bologne aura lieu la première réunion

d’une nouvelle association, nommée Uniti Per l’Ippica (Union pour l’hippisme).

Son inspirateur, Mauro Baroncini, un des plus importants entraîneurs et drivers

du pays, a comme premier objectif de réunir les quatre différentes organisation

de sa catégorie. Au cours de la réunion, sera aussi présenté un projet de

réforme de l’activité hippique et des paris étudiés par le Docteur Carlo

Zuccoli.