L’oeil vers l’avenir quand cagnes ferme ses portes

Autres informations / 26.02.2012

L’oeil vers l’avenir quand cagnes ferme ses portes

Le

meeting de Cagnes-sur-Mer s’est conclu samedi, à l’issue de sa plus belle

journée, celle du Grand Prix du Conseil général des Alpes-Maritimes (L).

Désormais, les yeux vont être tournés vers les hippodromes parisiens de plat,

qui vont peu à peu ouvrir leurs portes, Chantilly et sa nouvelle P.S.F. en

tête. Même si le bilan de ce meeting ne peut se tirer que dans quelques

semaines, on n’invente pas grand-chose en disant que les 3ans vus cet hiver n’ont

pas tous fait fantasmer. Il reste logique de ne pas attendre trop de

révélations à cette période de l’année, surtout quand les grosses écuries

parisiennes font l’impasse sur Cagnes-sur-Mer. Gagnante du Prix de la

Californie, Reality (Slickly) ne sera pas revue en compétition. Victime d’une

fracture du genou, elle entre au haras et ne pourra pas être jugée au niveau

Groupe. Samedi, Saônois (Chichicastenango) a gagné le Prix Policeman (L). Cette

Listed a son rating menacé, mais Saônois a certainement la capacité de

rehausser le niveau. Il ne serait pas étonnant de le voir se placer dans les

Groupes type Poule de Produit dans quelques semaines. Il y avait la manière

d’un bon cheval dans son succès et Saônois progresse de course en course.

Autrement, il faut certainement retenir deux noms.  Ceux de Roero (Acclamation) et de Lord

Sinclair (Mizzen Mast), deux belles révélations lors de ce meeting. Comme

chaque année, Cagnes-sur-Mer a bien joué son rôle. Celui de proposer tous types

de courses et de permettre aussi aux professionnels qui aiment ce meeting de se

retrouver. Cette parenthèse dans le programme français est refermée, mais on

aura plaisir à y revenir l’an prochain, comme on attend avec impatience la

reprise en région parisienne.