Jewson novices’ chase

Autres informations / 16.03.2012

Jewson novices’ chase

 « Le Gold Cup sera un des futurs objectifs de

Sir des Champs… » Willie Mullins est ambitieux lorsqu’il évoque l’avenir de son

champion, vainqueur du Jewson Novices’Chase (Gr2). Il a bien raison car Sir des

Champs (Robin des Champs) est un futur champion. Cela ne fait aucun doute. Il

n’y avait qu’à le voir gambader dans le parcours pour comprendre que nous

assistions à la naissance d’un grand cheval d’obstacle. Monté "aux petits

oignons" par Davy Russell, Sir des Champs a attendu au centre du peloton

durant la majorité du parcours. Dans la descente, son pilote l’a rapproché dans

le sillage de Champion Court (Court Cave), plutôt que de le lancer franchement.

Ainsi, il a pu avoir un très beau passage entre les deux derniers fences. Sur le

plat, il a lâché Champion Court pour gagner avec des réserves. De ce fait, il

reste invaincu en sept courses sur les obstacles, dont un succès dans le Prix

de l’Yonne à Auteuil, et trois dans des Grs2. Également, il n’a pas connu la

défaite à Cheltenham en deux sorties et rejoint la longue liste des chevaux

d’exception qui ont toujours gagné lors de leurs apparitions à Prestbury Park.

En effet, il avait remporté le Martin Pipe Handicap Hurdle l’an passé.

WILLIE

MULLINS : « SIR DES CHAMPS EST L’UN DES MEILLEURS CHEVAUX QUE J’AIE EUS A

L’ENTRAINEMENT »

L’entraîneur

irlandais refait son retard progressivement sur Nicky Henderson pour le titre

de meilleur entraîneur du festival. Mais le plaisir est décuplé avec des

chevaux de la valeur de Sir des Champs, au sujet duquel il a ajouté : « Il est

arrivé sur le festival invaincu et il l’est resté après sa course, a ajouté

Willie Mullins. C’est l’un des meilleurs chevaux que j’aie eu à l’entraînement.

Il ne commet aucune erreur dans un parcours, c’est un vrai cheval de course.

Avec lui, nous avons toujours voyagé pour éviter les autres bons steeplechasers

débutants de Gigginstown Stud [l’écurie de Michael O’Leary, propriétaire de

Ryanair, ndlr]. »

POUR

MICHAEL O’LEARY, LE PARADIS, C’EST COMME UNE VICTOIRE A CHELTENHAM

Propriétaire

d’une importante écurie d’obstacle, Michael O’Leary était heureux comme un

enfant, un jour de Noël, après la victoire de son champion. Il a expliqué : «

Il a maintenant sept victoires en sept courses, dont plusieurs dans des Grs2.

Nous avons d’autres superbes steeple-chasers novices à la maison. Nous avons

essayé de leur construire des programmes séparés, donc il est difficile de

savoir ce qu’ils valent avant Cheltenham. Le cheval a été fantastique et Willie

Mullins est un génie. Quand vous mourez et que vous allez au paradis, cela doit

ressembler à cela… »