Prix de la mayenne (b) : cheriearch doit justifier ses ambitions

Autres informations / 09.03.2012

Prix de la mayenne (b) : cheriearch doit justifier ses ambitions

À

l’issue de son succès azuréen le 2 février, Cheriearch (Arch) a été annoncée

comme un espoir classique. Son entraîneur, Luis Urbano-Grajales, n’a pas hésité

à l’engager dans la Poule d’Essai des Pouliches ainsi que le Montjeu Coolmore

Prix Saint-Alary (Grs1). Cheriearch a ouvert son palmarès à Cagnes-sur-Mer,

lors de sa troisième sortie publique. Ce jour-là, elle était venue à bout de

l’estimée Nina Candela (Poliglote) et avait auparavant conclu deuxième de Lily

America (American Post), deux pouliches qui ont regagné depuis. Notons que Cheriearch

avait débuté l’été dernier dans l’important Prix de Lisieux (F) à Deauville.

Elle n’avait pas compris ce qui lui avait été demandé et aura donc l’avantage

de connaître le parcours. L’OPPOSITION A LA FAVORITE

Comme

Beauvoir (Footstepsinthesand) dans le pendant masculin, Cheriearch n’est pas un

"coup sûr". Elle trouve une opposition de taille, notamment avec

Grimillier (Dylan Thomas), qui détient une "ligne" commune avec sa

rivale. Elle reste en effet sur une deuxième place dans une course D

toulousaine, à deux longueurs de Lily America. Auparavant, elle avait débuté

victorieusement à Bordeaux, en devançant des pouliches estimées, comme Pepsy

Chope (Indian Rocket), qui court samedi à Saint-Cloud. Parlons aussi de madone

(Excellent Art), qui n’a connu un véritable échec que dans le Prix des

Sablonnets (L) à Nantes, sur un parcours qui ne reflète pas toujours la qualité

des chevaux. Enfin, Jellicle (Successful Appeal) arrive d’Angleterre, où elle a

couru sous les couleurs de la princesse Haya de Jordanie chez John Gosden. Elle

vient d’ouvrir son palmarès sur le sable de Kempton.