Prix d’essai des poulains (pelotons a et b) : les premiers sauteurs de 3ans entrent en scene

Autres informations / 05.03.2012

Prix d’essai des poulains (pelotons a et b) : les premiers sauteurs de 3ans entrent en scene

Le Prix

d’Essai des Poulains est la première course ouverte aux sauteurs de 3ans en

région parisienne. Comme chaque année, la compétition a dû être dédoublée à

cause du nombre important de partants.

LE

PREMIER PRODUIT D’ETOILE D’AINAY DEBUTE

Le

peloton A de ce Prix d’Essai est composé de douze poulains, parmi lesquels

Kinsail (Saint des Saints), un cheval estimé par son entourage, frère de la

bonne jument de Quintés Galixi (Bernebeau). Qui dit course de 3ans, dit

Guillaume Macaire. Le professionnel royannais a engagé trois chevaux dans cette

compétition: Ottostar (Sholokhov), Gorvello (Poliglote), issu d’une souche de

bons sauteurs, et surtout Volcan d’Ainay (Epalo) qui n’est autre que le premier

produit de la championne Étoile d’Ainay (Dom Alco), gagnante du Grand Prix de

Pau (Gr3) 2008. Guy Cherel sera, lui, doublement représenté avec Pégase du Rheu

(Prince Kirk) et Del Rio (Della Francesca).

PREMIERS

PAS DU FRERE DE TELL NO ONE

Frère de

Tell No One (Poliglote), douze fois placé de Groupes en obstacle, Tell Everyone

(Califet) effectuera ses grands débuts dans le peloton B du Prix d’Essai. Ce

dernier est présenté par Guy Cherel qui aura trois partants dans cette

compétition. Outre Tell no One, il aura Melodic (Prince Kirk), frère de Salsa

Melody (Kingsalsa), lauréate du Prix Bournosienne (Gr3). Autre poulain bien né

en lice dans cette épreuve, Rock Coeur (Laveron) est le frère de Question de

Chance (Villez), placé de Listed à Auteuil.

 

PRIX

BAROUD III : TORRENS DEBUTE EN STEEPLE

Bon AQPS

en plat, Torrens (Passing Sale) a remporté le Prix de la Sensive (B) dans cette

discipline et s’est classé troisième du Prix Jacques de Vienne (A). Il a

effectué ses premiers pas en obstacle, cet hiver à Pau, prenant une probante

deuxième place. Ensuite, il a gagné en réalisant une échappée belle, sur les

haies. Lundi, ce seront ses premiers sauts sur le steeple à l’occasion du Prix

Baroud III. Son mentor, Éric Leray, nous a confié : « Il s’est bien exercé

jeudi sur les obstacles et il a également fait un bon bout sur le plat. Il est

en très bonne condition et devrait bien débuter sur le steeple. Hormis tir au

But, je ne vois personne pour nous battre. Après cette course, nous verrons ce

qu’il fera par la suite, mais il se peut qu’on l’arrête jusqu’à l’automne,

d’autant que c’est un cheval qui réussit mieux en terrain lourd, surface sur

laquelle il peut user ses rivaux au train. » Doué sur les "balais",

discipline dans laquelle il a gagné le Prix Marc Antony (L), Tir au But

(Trempolino) est effectivement le cheval de la course sur le "papier".

 

PRIX DU

MONT CENIS : QUELQUES HURDLERS DE QUALITE

Bonne

course sur les haies, le Prix du Mont Cenis a attiré quelques chevaux de valeur

comme Licato (Goofalik), vainqueur d’une Grande Course de Haies de Pau (L) mais

malheureux cet hiver, Joly Nelsa (Brier Creek) qui a montré quelques capacités

au niveau Listed et Groupe à Auteuil, Rescato de l’Oust (Maresca Sorrento),

lauréat d’un Prix du Président de la République (Gr3), Sunny Vic (Robin des

Champs), une jument de classe, et Prince Pretender (Great Pretender), lequel a

fait partie des bons hurdlers de 3ans. À l’image d’un Prix Jean Doumen à

Auteuil, cette compétition permet à toutes sortes de chevaux de se remettre en

route, avant de s’orienter vers un programme précis.