Prix d’essai des pouliches (peloton b) : kayagua imperiale

Autres informations / 15.03.2012

Prix d’essai des pouliches (peloton b) : kayagua imperiale

Douze

longueurs. C’est l’écart que Kayagua (Kahyasi) a mis entre elle et ses rivales

dans le Prix d’Essai des Pouliches 

(Peloton B). La pensionnaire de Guillaume Macaire a eu une bonne leçon,

orchestrée par son pilote, Bertrand Lestrade. Placée en position d’attente,

elle a longtemps filé la future deuxième, Swanky Girl (Great Pretender), dans

le parcours. Ce n’est qu’entre les deux dernières haies que Bertrand Lestrade a

lancé Kayagua. Rapidement, la pouliche de Francis Picoulet a fait figure de

lauréate. Sur le plat, elle a passé la "cinquième vitesse" sans que

son pilote soit dur. L’impression visuelle est plaisante, dans un lot qui

semblait de meilleure qualité que celui du premier Prix d’Essai. Le jockey de

la lauréate nous a confié : « Elle a répété ce qu’elle fait le matin. C’est une

pouliche agréable, elle n’a pas fait une faute dans le parcours. Elle

appartient à la famille d’Alpha Speed, elle a donc de qui tenir. » Fille de la

bonne Comédie Divine (Lesotho), lauréate de ses deux premières courses à

Auteuil, Swanky Girl devrait également faire une bonne sauteuse car elle est

simplement tombée sur un os en fin de parcours, après avoir assuré des sauts

parfaits. Autre protégée de Guillaume Macaire, Fatalité (Victory Note) a tracé

un dernier kilomètre prometteur, comme une future pouliche de distance. De

plus, son modèle imposant suggère qu’elle a besoin de temps pour développer

tous ses moyens.

LA SOEUR

D’ALPHA SPEED

Kayagua

est née pour l’obstacle puisque son frère n’est autre qu’Alpha Speed (Vertical

Speed), vainqueur des Grands Steeples de Waregem et de Nantes (L), mais aussi

deuxième de la Grande Course de Haies de Pau (L). Deuxième mère de Kayagua,

Afkaza (Labus) défendait les couleurs de Son Altesse Aga Khan. Elle a donné

naissance à un super sauteur, Alpha Tauri (Doyoun), vainqueur de la Grande

Course de Haies de Printemps (Gr3) avec Patrice Julien.