Prix juigne (gr3) : la reine d’enghien formosa joana has etend son registre

Autres informations / 05.03.2012

Prix juigne (gr3) : la reine d’enghien formosa joana has etend son registre

Impériale

à Enghien où elle a enlevé le Grand Steeple-Chase (Gr2), la Grande Course de

Haies (Gr3) et le Prix Romati (L), Formosa Joana Has (Turgeon) a changé

d’objectif pour le printemps 2012. La reine du plateau de Soisy va en effet

viser la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1, 10/06). N’ayant plus rien à

prouver sur l’hippodrome du Val d’Oise, elle a encore de grandes capacités à

démontrer sur la butte Mortemart. C’est ce que l’on a pensé en voyant la jument

d’Hamel Stud dominer son sujet dans le Prix Juigné (Gr3). La pensionnaire de

Jean-Paul Gallorini a ainsi étendu son registre, elle qui n’avait enlevé

"qu’une" Listed sur les haies d’Auteuil jusqu’à dimanche. Son mentor

nous a dit : « C’est une très grande jument. Elle avait été un peu ralentie

dans son travail, comme tout le monde, mais elle est bonne et généreuse, et

elle fait tout, les haies comme le steeple, à Auteuil comme à Enghien. On va

déjà savourer cette victoire et on verra ensuite pour lui faire un programme en

progression afin d'arriver sur la Grande Course de Haies d’Auteuil. » Fidèle

partenaire de "Formosa", Sylvain Dehez lui a donné un excellent

parcours, dans le sillage des chevaux de tête : River Choice (River Mist) et

Vitray (Morespeed). Déboîtée entre les deux dernières haies et bien calée

contre le rail extérieur, Formosa Joana Has a contrôlé les attaques de ses

rivaux pour l’emporter avec autorité. Son jockey a expliqué : « C’est une

jument qui a un peu de gaz… À Auteuil, elle s’était déjà distinguée au niveau

des courses principales. J’étais confiant avant la course et j’ai cherché à me

faire emmener le plus loin possible. D’ailleurs, j’aurais bien aimé aller plus

loin, mais j’ai dû sortir plus tôt que je ne le voulais. Elle est vraiment

toute bonne… »

VITRAY,

EGAL A LUI-MEME

Toujours

aussi performant, malgré ses 10ans, Vitray a encore fait sa course. Fringant,

il a pris les devants au premier passage devant les tribunes et a constamment

accéléré à partir de la fin de la ligne d’en face. Il est même revenu, un peu,

sur Formosa Joana Has. Son mentor, Jehan Bertran de Balanda, nous a déclaré : «

Je suis amoureux de mon cheval…Il m’étonne encore à son âge. Il a passé un bon

hiver et sur 3.600m, je savais qu’il pouvait bien le faire. Nous verrons pour

la suite de son programme, suivant sa récupération.»

BONNE

REAPPARITION DE RIVER CHOICE

Fidèle à

ses habitudes, River Choice a mené la course à un bon rythme. Sur le plat, il

est bien reparti pour aller chercher la troisième place. Une nouvelle fois, le

sauteur de Maurice Lamour a régalé ses supporters en faisant sa valeur. « C’est

un bon cheval, généreux, et il a encore répondu présent malgré son poids, nous

a dit son mentor, Yannick Fouin. On va voir pour la suite de sa carrière, car

avec l’âge, il peut préférer courir espacé. Quoi qu’il arrive, il devrait faire,

soit le steeple d’Enghien, soit les haies à Auteuil. » Quatrième, Le Jonchet

(Northern Crystal) a effectué une excellente course pour finir quatrième devant

Tarabel (Antarctique), auteure d’un effort remarqué dans le dernier kilomètre.

TIDARA

ANGEL ET TANAÏS DU CHENET AVAIENT BESOIN DE ÇA

Les deux

juments de classe au départ, Tidara Angel (Oratorio) et Tanaïs du Chenet

(Poliglote) n’ont pu se montrer dangereuses à l’arrivée de ce Gr3. Elles

manquaient chacune de condition et ont lâché prise entre les deux dernières

haies. Logiquement, elles devraient monter en puissance sur cette sortie.

ISSUE

D’UNE SOEUR DE BRAZIL

Formosa

Joana Has a été élevée à Bursard, dans l’Orne, par Hamel Stud. Rose Diamond

(Rose Laurel), sa mère, a réussi à s’imposer en haies et en steeple à un petit

niveau. De ses six produits déclarés, Formosa Joana Has est pour le moment la

meilleure. La deuxième mère de la pouliche, Normania Hall (Weaver’s Hall),

s’est montrée douée en compétition, remportant deux Listeds en plat, tout en triomphant

en haies à Auteuil. Elle a produit le bon Brazil (Matahawk), notamment lauréat

du Prix Hardatit.