Prix la nouba : gaspatir fait coup double

Autres informations / 22.03.2012

Prix la nouba : gaspatir fait coup double

En

remportant le Prix La Nouba, Gaspatir (Muhtathir) a ouvert son palmarès pour sa

neuvième sortie, tout en offrant une première victoire parisienne à Anne-Marie

Perier-Sardou, qui n’est autre que l’épouse de l’inoubliable interprète de La

Maladie d’Amour. Quoi de plus logique que le succès de Gaspatir ait lieu sur le

plateau de Soisy, une piste qu’elle a foulée lors de huit de ses neuf sorties.

Pouliche allante, elle est à son affaire sur le parcours coulant que propose

Enghien. Fidèle à ses habitudes, elle a évolué en tête durant toute la course,

longue de 3.400m seulement. Sautant avec application, Gaspatir a été aidée par

la faute de Ladytown (Turgeon) à la dernière haie, alors qu’elle se rapprochait

avec des réserves. Dès lors, l’arrivée était scellée, Gaspatir dominant Lovely

Kiss (Epalo), la soeur de l’excellente Net Lovely (Network), et Ladytown. «

C’est une pouliche qui peut être brillante dans un parcours et là, elle a pu

contrôler la course devant, nous a dit Alain de Chitray, jockey de la lauréate.

Et dans ce genre de situation, quand on a le gaz, cela se passe bien, d’autant

que Gaspatir a bien sauté. Elle avait déjà quelques parcours à Enghien et

Compiègne sur des hippodromes qu’elle apprécie. »

MORT

D’OYERYZ

La

course a été entachée par la chute mortelle d’Oyeriz (Equerry), qui est

survenue à l’open ditch du tournant final. Jument de classe, elle avait

remporté le Prix Finot (L) et s’était classée quatrième en fin d’année

dernière, dans le Prix André Michel (Gr3). De plus, elle avait été le premier

partant de Yann-Marie Porzier depuis son retour dans le rang des entraîneurs,

le 29 mars 2010. Ce jour-là, elle avait conclu deuxième du Prix de Bretagne à

Saint-Cloud.

DE LA

FAMILLE DE GASPARA ET MR THRILLER

En début

de carrière, Gaspatir portait les couleurs de Claude Cohen. Suite au décès de

ce dernier, l’effectif est passé en vente Arqana en juin 2011. Gaspatir a donc

été achetée pour la somme de 30.000 € par Mab Agency, pour Thomas Trapenard. La

pouliche alezane n’est autre que la nièce de Gaspara (Astarabad), lauréate de

cinq courses en obstacle, dont le Juvenile Novices’ Hurdle (L), et placée dans

l'Aintree Hurdle (Gr1, 2e), mais aussi de Mr Thriller (Kapgarde), gagnant de

Listed outre-Manche et deuxième du Prix Stanley (L) à Auteuil. Deuxième mère de

Gaspatir, Gaspaisie (Beyssac) a la particularité de n'avoir donné que des

gagnants parmi ses cinq produits ayant couru. Outre Gaspara et Mr Thriller,

elle a produit Gaspaisienne (Mansonnien), vainqueur de huit courses, Gastinaise

(Cadoudal), gagnante d’une épreuve et bien sûr Gaspaie (Cyborg), la mère de

Gaspara. Gaspaie a été une bonne sauteuse dans le Centre-Est, remportant neuf

compétitions. Gaspatir est sa première lauréate.