Prix robert de clermont-tonnerre (gr3) : les choses serieuses commencent pour rhialco

Autres informations / 04.03.2012

Prix robert de clermont-tonnerre (gr3) : les choses serieuses commencent pour rhialco

Première

étape menant au “Grand Steeple”, le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) sera

l’occasion de revoir en piste Rhialco (Dom Alco), l’une des révélations sur les

gros obstacles du second semestre 2011. Même s’il est maintenant âgé de 7ans,

le terme de révélation peut encore être employé pour qualifier Rhialco, qui n’a

couru que dix-sept fois au cours de sa carrière et n’a abordé le plus haut

niveau en steeple qu’à l’automne dernier. Lors de son succès dans le Prix Héros

XII (Gr3), le représentant de Pierre Coveliers découvrait le parcours

extérieur. Cela ne lui avait pas posé de problème, et il avait triomphé

facilement. Ensuite, dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1), il abordait pour la

première fois la longue distance de 5.500m. Test réussi également, puisque

Rhialco n’avait été devancé que par Rubi Ball (Network). Dimanche, il faudra

surtout que Rhialco n’en fasse pas trop pour sa rentrée, surtout sous la lourde

charge de 72 kilos.

NET

LOVELY, BIEN PLUS QU’UN FAIRE-VALOIR

Emmanuel

Clayeux aura un autre atout de choix dans cette course, avec Net Lovely

(Network). La jument fait également sa rentrée, ainsi que ses débuts dans les

Groupes disputés sur le steeple. Mais cette élève de Patrick Joubert et Paul

Couderc reste sur pas moins de cinq succès, et si elle a conclu son année de

5ans par un succès sur les haies du Prix André Michel (Gr3), devant Tanaïs du

Chênet (Poliglote), elle compte aussi des titres sur les gros obstacles, dont

un succès dans le Prix Fondeur (L), par douze longueurs, ou encore dans le Prix

Bagatelle, dix longueurs devant Lucky to Be (Poliglote).

REMEMBER

ROSE, APRES UN HIVER SUR LA COTE D’AZUR

Comme

chaque année, cette course est également un match entre les deux revenants de

meeting et les véritables rentrants. L’an dernier, ce sont ces derniers qui

avaient fait l’arrivée de cette course. Dimanche, près de la moitié du lot

revient de Pau, voire de Cagnes en ce qui concerne Remember Rose

(Insatiable).  Ce dernier, qui reste l’un

des meilleurs steeple-chasers d’Auteuil, a découvert cet hiver la Côte d’Azur.

Si son séjour à Cagnes lui a permis de travailler normalement et de tirer

bénéfice du soleil, sa seule sortie en compétition ne s’est pas déroulée comme

espéré, le cheval n’ayant pas apprécié de galoper à la corde, sur une partie de

la piste particulièrement lourde ce jour-là. Sa sixième place n’est donc pas à

prendre au pied de la lettre et, sur son terrain de prédilection, Remember Rose

peut réaliser de grandes choses.

OU

S’ARRETERA SURGEON DE SIVOLA ?

Parmi

les “Palois”, il convient de souligner la candidature de Surgeon de Sivola

(Turgeon), qui ne cesse de progresser. Il a conclu son meeting par une

troisième place dans le Grand Prix de Pau (Gr3). C’est donc en toute logique

que le représentant de Michel Sardou débute son année dans cette préparatoire

au "Grand Steeple". Guy Cherel sellera deux chevaux bien connus,

Rushwell (Shaanmer) et Pistolet Rouge (Polish Summer). L’AQPS reste sur son

succès dans la Grande Course de Haies de Pau (L), alors que Pistolet Rouge a

lui aussi triomphé sur les haies paloises, après avoir terminé sixième du

"Grand Prix". Enfin, Peldero (Pelder), troisième du "Grand

Steeple" 2009, a lui aussi passé son hiver du côté des Pyrénées, sans

démériter mais sans montrer la valeur qui fut la sienne il y a plus de deux

ans.

TOUT

ROUGE, UN 5ANS FACE AUX VIEUX

Ce Prix

Robert de Clermont-Tonnerre est également une première occasion pour les 5ans

d’affronter leurs aînés. Certains entraîneurs préfèrent éviter ce genre de

combats à cet âge charnière. Guillaume Macaire, lui, n’hésite pas à lancer ses

jeunes dans le grand bain plutôt que de les laisser dans leurs boxes… Tout

Rouge (Dom Alco), lauréat du Prix Jean Stern (Gr2) l’an dernier, fait partie de

ces sauteurs naturels qui réussissent particulièrement bien à Auteuil, où le

moindre effort se paye au comptant.