Prix rose de mai (l) : la peinture en deux coups de pinceau

Autres informations / 18.03.2012

Prix rose de mai (l) : la peinture en deux coups de pinceau

La

Peinture (Muhtathir) était certainement la pouliche la plus estimée au départ

du Prix Rose de Mai (L), bien que n'étant engagée dans aucun Gr1 du printemps.

Elle a justifié la confiance placée en elle dans le Prix Rose de Mai, survolant

l’épreuve après avoir attendu. Le style était bien présent pour cette pouliche

qui montait pour la première fois à Paris, après trois victoires très faciles

dans le Sud-Est. Installée grande favorite par les parieurs, La Peinture a

prouvé samedi qu’elle valait mieux qu’une simple Listed. Désormais, les courses

de Groupes lui tendent les bras.

UN TEST

REUSSI

La

Peinture venait à Paris pour prendre la température. L’essai est réussi et Frédéric

Rossi, son entraîneur, racontait après la course : « La Peinture est née en mai

et elle n’a pas encore fêté ses 3ans. On venait ici pour prendre des repères

et, même si c’est la première fois qu’elle a eu à lutter, le style est là. »

Franck Blondel, jockey de La Peinture, ajoutait pour sa part : « Le test est

réussi ! J'ai bénéficié d'un bon parcours et je suis venu librement à mi-ligne

droite. C'est la première fois qu'elle a eu à lutter, mais elle a bien répondu,

même si elle a penché un peu à droite sous l'effort. »

ET LES

GR1 ?

L’entourage

de La Peinture a fait le choix de ne pas l’engager dans le Prix de

Diane-Longines ou le "Montjeu Coolmore" Prix Saint-Alary (Grs1). Si

jamais La Peinture venait à gagner le Prix Pénélope ou le Prix Cléopâtre (Grs3),

elle se retrouverait bloquée dans le programme. La question d’une éventuelle

supplémentation serait alors d’actualité. En attendant, en ce qui concerne ses

non-engagements au printemps, Frédéric Rossi a expliqué : « Son propriétaire a

fait le choix de ne pas l’engager dans les Gr1. Mais il faut savoir que La

Peinture a beaucoup grandi encore ces dernières semaines. Si elle doit gagner

des Grs1, on pense plutôt, avec elle, à ceux de l’automne. Au Prix Vermeille

notamment. »

BONNE

NOTE POUR TROIS LUNES

Lauréate

– dead-heat – d’une "F" en fin 2011 à Saint-Cloud, Trois Lunes

(Manduro) s’est très bien comportée pour sa rentrée et son premier essai au

niveau Listed. Longtemps en tête du wagon de deux, derrière Samba Brazil

(Teofilo), elle a bien lutté jusqu’au bout. Cette pouliche a de la marge et

elle devrait gagner sa course black type avant la fin de la saison. Elle porte

les couleurs du Haras de Saint Pair, et Andreas Putsch, animateur du haras,

nous a expliqué : « Je suis très content de la performance de Trois Lunes. On

pense qu’elle a de la marge. On était un peu dans l’inconnu après sa victoire

de Saint-Cloud, car la pouliche qui finissait avec elle n’a pas vraiment

répété. J’avais acheté Trip to the Moon (Fasliyev), la mère de Trois Lunes, à

l’amiable. J’ai choisi de la croiser à Manduro, car la famille de Trip to the

Moon est une famille de vitesse. J’aime bien croiser le sang de Monsun à ce

type de famille et Manduro est un étalon que j’aime beaucoup. » Ensuite, en

2009, Trip to the Moon a été revendue par le Haras de Saint-Pair, à Deauville.

Elle a été acquise par Chantilly Bloodstock pour 120.000 €.

UNE

TROISIEME LISTED POUR L’ECURIE DES MONCEAUX

L’année

commence bien pour l’Écurie des Monceaux. Propriétaire et éleveur de Tribune

(Grand Slam), lauréate du Prix Ronde de Nuit (L) et de Reality (Slickly),

gagnante du Prix de la Californie (L), le haras a aussi élevé La Peinture.

Animateur du Haras, Henri Bozo nous a confié : « Nous étions propriétaires de

Pertinence, la mère de La Peinture. Pertinence a été élevée au Haras et nous

l’avons vendue durant sa carrière de course. Ses nouveaux propriétaires l’ont

laissée au haras et La Peinture est son premier produit. Jean-Claude Séroul en

était tombé amoureux aux ventes de Deauville et il l’a achetée. Pertinence a

une 2ans par Astronomer Royal, un foal par Mastercraftsman et elle a été

saillie cette année par Dream Ahead.» Enfin, il faut rappeler que l’underbidder

sur La Peinture, lors des ventes, était Jean-Claude Rouget.

LA

FAMILLE DE PEINTRE CELEBRE

La Peinture

provient d’une très belle famille, celle des "P" de la famille

Wildenstein. Sa troisième mère est Peinture Bleue, devenue la génitrice de

Peintre Célèbre (Nureyev), champion 3ans en 1997. Peinture Bleue a aussi

produit Peinture Rare, Pointilliste et Peinture Rose. Elle est la génitrice de

Peace Signal, qui n’a pas couru et qui est la deuxième mère de La Peinture.