Ryanair chase (festival trophy chase, gr1) : riverside theatre au finish

Autres informations / 16.03.2012

Ryanair chase (festival trophy chase, gr1) : riverside theatre au finish

L’arrivée

du Ryanair Chase (Gr1), le "Grand Steeple" des distances moyennes, a

été palpitante. Rarement plus de deux chevaux se livrent une lutte sévère sur

la sélective montée finale de Cheltenham. Mais cette année, l’animateur,

Albertas Run (Accordion), le "FR" Medermit (Medaaly) et Riverside

Theatre (King’s Theatre) se sont rendu coup pour coup. Albertas Run est bien

passé proche du triplé dans cette course malgré sa longue absence, mais

Medermit lui a mené la vie dure entre les deux derniers fences. On a même pu

croire à un nouveau succès de l’élevage français, après celui de Sir des Champs

(Robin des Champs) et avant celui, attendu, de Big Buck’s (Cadoudal). En effet,

Medermit a pris l’avantage après le franchissement du dernier obstacle.

Riverside Theatre était alors lancé à sa poursuite et ce n’est que dans les

cinquante derniers mètres qu’il s’est assuré la victoire. Décidément, ce

festival est bien celui du tandem "Henderson-Geraghty". L’entraîneur

anglais signe même son sixième succès lors de cette semaine à Cheltenham, un

record, alors qu’il reste encore plusieurs courses avant la fin du festival. «

Riverside Theatre n’a jamais été dans son rythme, ne sautant pas très bien, a

avoué Nicky Henderson. Mais franchement, Barry [Geraghty, jockey du vainqueur,

ndlr] a monté une superbe course. Le cheval a certainement besoin de plus de

distance mais, je le répète, la monte a été déterminante. » Riverside Theatre

compte maintenant dix victoires en dix-sept sorties, dont trois Grs1, tous

remportés cet hiver. Deuxième des King George Chase (Gr1) 2011 derrière Long

Run (Cadoudal), il pourrait prendre la suite d’Albertas Run, en signant un

doublé dans ce Ryanair Chase, l’année prochaine.

UN

ACTEUR SUR LE DEVANT DE LA SCENE

Riverside

Theatre appartient à un acteur irlandais bien connu : Jimmy Nesbitt. Ce dernier

a avoué qu’il « n’avait pas de mots pour décrire la sensation que procure un

succès à Cheltenham », avant d’ajouter : « C’est juste extraordinaire. Je

n’avais pas été préparé à cela. Les courses ? C’est le plus beau sport du

monde. J’ai vu mon cheval battu au dernier obstacle, mais il a su se relancer,

il est vraiment brave et fort. J’étais en Nouvelle-Zélande l’an dernier,

lorsque Riverside Theatre a couru le Champion Chase et qu’il avait connu un

souci de santé. Aujourd’hui, Nicky Henderson a su l’amener au top. Comme il

était parmi les favoris, j’ai senti le poids de ce rôle et j’espère que tout le

monde a pu toucher Riverside Theatre. »