Prix de la grotte (gr3) : beauty parlour, l’incarnation de la classe

Autres informations / 16.04.2012

Prix de la grotte (gr3) : beauty parlour, l’incarnation de la classe

Ce fut

l’éclair de classe de la journée : Beauty Parlour (Deep Impact) déposant ses

rivales à quatre cents mètres du poteau, remportant le Prix de la Grotte (Gr3)

en solitaire. La représentante de l’Écurie Wildenstein effectuait sa rentrée et

affrontait pour la première fois un tel lot après ses deux succès ridicules de

facilité à 2ans. « Il fallait voir comment elle avait passé le cap de 2 à 3ans

», rappelait, soulagé, Élie Lellouche, après la course. On a vu. Beauty Parlour

est actuellement largement au sommet de la hiérarchie des pouliches sur le

mile. Elle se pose en grande favorite de la prochaine Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1).

UNE

VRAIE COURSE

Ce

succès est d’autant plus convaincant que l’on a assisté à une vraie course,

sous l’impulsion de Zantenda (Zamindar) qui a, un peu bizarrement, mené à une

allure soutenue. Beauty Parlour patientait en quatrième position, dans le

sillage de Mandistana (Azamour). Dans la fausse ligne droite, Beauty Parlour ne

demandait qu’à avancer, mais Christophe Soumillon patientait encore. Quand

Zantenda a complètement craqué, à quatre cents mètres du poteau, les choses

sérieuses ont commencé. Beauty Parlour est venue sur la ligne de Women Lace

(Hard Spun) et l’a déposée sans difficulté, fournissant l’accélération des

championnes. « Elle a montré sa classe, a simplement expliqué Élie Lellouche.

Elle a vraiment très bien accéléré. C’est amusant car, le matin, elle ne montre

pas la même chose. Elle se révèle vraiment l’après-midi. » Christophe Soumillon

était enthousiaste après l’épreuve et n’hésitait pas à citer Zarkava

(Zamindar): « C'est une championne. Lors de ses deux premières sorties, elle

avait gagné avec du style. Elle est un peu dans le même genre que Zarkava.

D'autant qu'elle a galopé sur la mauvaise jambe pendant une bonne partie du

parcours. Malgré cela, elle a pu produire un superbe effort. Elle a également

beaucoup de vitesse. Zarkava et Beauty Parlour sont deux pouliches différentes

dans leur façon d'accélérer. Zarkava avait une accélération foudroyante. Beauty

Parlour est capable de placer deux changements de vitesse pour durcir la

course. »

LES

PROMESSES DE MISS CARMIE

Derrière

Women Lace, qui se comporte bien pour sa deuxième sortie, et sa découverte du

gazon, une autre pouliche est à créditer d’une bonne note. Miss Carmie

(Excellent Art) a en effet regagné beaucoup de terrain dans la ligne droite,

après avoir galopé en dernière position, à la corde, en étant un peu embêtée

tout le parcours par Rajastani (Zamindar). Elle a mis un peu de temps à

s’équilibrer, mais a ensuite fourni un effort prometteur. Sandrine Tarrou nous

a expliqué: « C’est une pouliche de grande taille, qui a encore de la marge.

J’ai choisi de courir cette course suite à ses travaux du matin. Elle est

engagée dans la Poule, et c’est elle qui nous dira s’il faut disputer cette

épreuve ou pas. »

PROBLEME

DE DISTANCE POUR ZANTENDA ?

La

déception est venue de Zantenda, qui a complètement craqué après avoir animé

l’épreuve. « C’est une pouliche un peu spéciale, a expliqué Freddy Head. Il

faut voir si elle n’est pas plus brillante que tenace. Peut-être est-ce un

problème de distance ? » On ne condamnera pas non plus Rajastani, victime d’un

parcours particulièrement malheureux.

UN PREMIER

GROUPE EN FRANCE POUR DEEP IMPACT

Beauty

Parlour est le deuxième produit de Bastet (Giant’s Causeway). Le premier a

gagné début 2011 le Prix Omnium II (L), avant de prendre la deuxième place du

Prix Prince d’Orange (Gr3). Il s’agit de Barocci. Beauty Parlour offre un

premier succès de groupe à son père, le Japonais Deep Impact. Bastet (Giant’s

Causeway) était déjà entraînée par Élie Lellouche. D’un très bon niveau, elle a

gagné deux Listeds et s’est placée au niveau Gr3. Suite à Beauty Parlour, Bastet

est ensuite revenue en Europe et a un mâle de 2ans par Zamindar, un yearling

par Peintre Célèbre et elle a été présentée l’an dernier à Invincible Spirit.

Deuxième mère de Barocci, Bénédiction (Day is Done) s’est placée de stakes

outre-Manche. Elle est la mère de Might and Power (Zabeel), cheval de l’année

en Australie où il a gagné le Melbourne Cup et le Cox Plate Handicap (Grs1).

Bénédiction avait été achetée par Daniel Wildenstein.