Prix de la madeleine (d) : dark orchid au courage, malgré une distance limite

Autres informations / 27.04.2012

Prix de la madeleine (d) : dark orchid au courage, malgré une distance limite

Après

des bons débuts à Saint-Cloud, sur le mile, Dark Orchid (Dansili) a ouvert son

palmarès à l’occasion du Prix de la Madeleine (D). Toutefois, la pensionnaire

d’André Fabre a dû lutter jusqu’au bout pour résister à Vazarina (Muhtathir).

Celle-ci a rapidement pris plusieurs longueurs sur le peloton, mais Dark Orchid

est venue librement sur elle à la distance. Elle a même compté presque une

longueur d’avance sur sa rivale, mais Dark Orchid, sur ce terrain pénible et

sur une distance qu’elle découvrait et qui était, dans les conditions du jour,

le bout du monde pour elle, a commencé à se raccourcir. La lutte s’est engagée

entre les deux pouliches, et, au courage, Dark Orchid a gardé l’avantage

jusqu’au bout. « Aujourd’hui, elle a gagné avec son courage, a confié Maxime

Guyon. Elle sera mieux sur plus court et n’a pas fini de progresser. Le fait de

galoper à l’extérieur et d’éviter les trous, lui a permis de se sortir de ce

terrain. » La bonne note de la course est à mettre au crédit de Grace of Dubai

(Dubai Destination), qui a regagné beaucoup de terrain dans la ligne droite.

Elle est venue échouer à une courte encolure de Vazarina.

UNE

PETITE-FILLE DE WHAKILYRIC

Dark

Orchid a été élevée par Darley, mais elle provient d’une souche de la famille

Niarchos. Sa mère, Pleione (Sadler’s Wells), est en effet une fille de Whakilyric

(Miswaki), qui servit de leader de luxe à la grande Miesque (Nureyev), avant de

devenir une excellente poulinière. On lui doit notamment les étalons Hernando

(Niniski) et Johann Quatz (Sadler’s Wells). Le premier a gagné les Prix Lupin

et du Jockey Club (Grs1), le deuxième a également gagné le Prix Lupin (Gr1).

Pleione avait été achetée pour 450.000 Guinées, en décembre 2007, à

Tattersalls, par Blandford Bloodstock. Dark Orchid est son premier produit.