War of attrition novice hurdle (gr1) : marasonnien en nageur

Autres informations / 26.04.2012

War of attrition novice hurdle (gr1) : marasonnien en nageur

Le “FR”

Marasonnien (Mansonnien) a remporté le War Of Attrition Novice Hurdle (Gr1)

dans un terrain à la limite du praticable. Son entraîneur irlandais, Willie

Mullins, a pris les trois premières places de la course. Ses deux autres

pensionnaires, Vesper Bell (Beneficial) et Sous les Cieux (Robin des Champs)

ont terminé deuxième et troisième. C’est aussi un triomphe pour Susannah Ricci,

propriétaire des trois premiers. Pour s’imposer à Punchestown mercredi, il

fallait savoir nager. En effet, la piste était imbibée d’eau et, à certains

endroits, en voyant les projections d’eau, on avait l’impression que les chevaux

traversaient le gué d’un cross! La course a été menée à une allure modérée par

Vesper Bell, conséquence de l’état du terrain. Marasonnien était monté dans le

dos des animateurs par Paul Townend tandis que le favori Sous les Cieux

patientait en dernière position. Le “FR” portait pour la première fois des

oeillères et il s’est montré assez allant dans le parcours. Les positions n’ont

pas beaucoup changé pendant la course. Les choses sérieuses ont réellement

commencé dans la ligne d’en face. Paul Townend, une des plus fines cravaches

irlandaises, a alors demandé à Marasonnien de produire son effort. Il était

suivi de près par Vesper Bell et My Murphy (Presenting). Ruby Walsh, le

partenaire de Sous les Cieux, avait anticipé l’accélération et s’était rapproché

en quatrième position. Mais dans le tournant final, il était sollicité,

contrairement à ses adversaires. À l’entrée de la ligne droite, Marasonnien a

pris nettement l’avantage puis a filé au poteau sans rencontrer d’opposition.

Derrière, Vesper Bell se montrait courageux pour conserver le premier accessit

devant Sous les Cieux. Élevé par Noëlle et Sandra Hosselet, Marasonnien

remporte le premier Gr1 de sa carrière. Interrogé après la course, Willie

Mullins a confié : « Ils sont tous des stayers, exactement le genre de chevaux

que j’essaie d’acheter. Je ne pensais pas que Marasonnien était le meilleur des

trois avant la course mais ça en a tout l’air maintenant. Il n’est pas le plus

beau mais il vient du même entraîneur que Mikaël d’Haguenet (Lavirco), et il

était dans la même forme, donc je ne pouvais pas ne pas courir. Je vais

sûrement le dresser sur le steeple maintenant, et les deux autres aussi. » Paul

Townend, le jockey de Marasonnien, a ajouté : « C’était un pari de courir mais

il était le meilleur et il le fait bien. »