Deep impact, crack en piste, impact immediat au haras

Autres informations / 03.05.2012

Deep impact, crack en piste, impact immediat au haras

Né en

2002, Deep Impact (Sunday Silence) a été un crack en piste de 2 à 4ans.

Aujourd’hui, ses premiers produits ont 4ans et sa production compte déjà six

chevaux gagnants d’un total de sept Grs1. La liste ne devrait pas s’arrêter en

si bon chemin avec, notamment, en France, l’invaincue  Beauty Parlour

DEEP

IMPACT EN COURSE

En

France, on se souvient surtout de Deep Impact (Sunday Silence) suite à son

rendez-vous manqué dans "l’Arc" 2006. Troisième au passage du poteau,

sa performance a fait pleurer tous ses fans japonais venus en masse le supporter.

La somme de 1.587.263 € avait été jouée sur ses chances, le faisant partir très

grand favori. Quelque temps plus tard, suite à un contrôle à une substance

interdite, il sera même déclassé. Partenaire de Deep Impact, Yutaka Take a

attaqué trop tôt, se rapprochant dans la fausse ligne droite. Son entourage a

aussi choisi de faire l’impasse sur le Prix Foy (Gr2), préférant que le cheval

découvre le parcours lors d’un canter avec ses leaders. Voilà deux raisons qui

peuvent expliquer la défaite du champion japonais à Longchamp, alors qu’il

était le meilleur cheval du lot. Même si Rail Link (Dansili) était un très bon

cheval, Deep Impact aurait dû gagner. Cette défaite ne doit pas faire oublier

que Deep Impact était un champion absolu au Japon. En treize courses là-bas, il

a gagné à douze reprises, n’étant battu qu’une fois, le jour de Noël 2005, dans

l’Arima Kinen (Gr1), par  heart’s Cry

(Sunday Silence), monté alors par Christophe Lemaire. Le palmarès de Deep

Impact compte sept Grs1, dont le Derby, le St Leger, le Tenno Sho, le Japan Cup

et l’Arima Kinen. Parmi ses accomplissements, outre ses titres de cheval de

l’année au Japon à 3 et 4ans, Deep Impact détient aussi le record du monde sur

3.200m en 3’13’’40. Il avait, à l’époque, battu le record du Melbourne Cup

(Gr1) qui était de 3’16’’30. Il a terminé sa carrière avec une équivalence en

gains de 17.035.000 $, ce qui fait de lui le cheval le plus riche de l’histoire

des courses.

DEEP

IMPACT AU HARAS

À la fin

de sa carrière de course, Deep Impact a été syndiqué sur la base de 5,1

milliards de yens (soit environ 35 millions d’euros de l’époque). Aux

performances, Deep Impact allie le pedigree. Son père,  Sunday Silence (Halo), est un chef de race

moderne qui a été douze fois tête de liste des étalons au Japon. Sa mère,  Wind in Her hair (Alzao) a terminé deuxième

des Oaks d’Epsom (Gr1), étant seulement battue par la championne Maktoum  Balanchine. 

Burghclere, deuxième mère de Deep Impact, est une fille d’Highclere, la

championne de S.M. la reine d’Angleterre qui a gagné le Prix de Diane (Gr1).

Cette famille est donc également celle d’Height of Fashion, d’où Nashwan. Un

pedigree totalement européen côté maternel. Suite aux disparitions prématurées

de  Saint Liam et Saint Ballado aux

États-Unis, Deep Impact s’est rapidement révélé comme le meilleur continuateur

de Sunday Silence. Avec ses premiers 2ans, il a terminé tête de liste des

nouveaux étalons et, surtout, tête de liste des pères de 2ans. Avec 74 produits

vus en courses, il a eu 35 gagnants (47 % de réussite). Ses premiers 2ans ont

compté un gagnant de Gr3, Danon Ballade, et deux placés de Gr1,  real impact et  Libertas. Derrière, tout s’est logiquement

enchaîné pour Deep Impact et, aujourd’hui, il est père de classiques au Japon

et, peut-être, bientôt en Europe. C’est l’étalon vedette au Japon.

UN

"IMPACT" BLEU EN FRANCE

En

France, quatre produits de Deep Impact ont couru. Un de façon plutôt anonyme

mais trois autres se sont révélés à haut niveau. Ces trois là,  Barocci, Beauty Parlour et Aquamarine

défendent la casaque de l’Écurie Wildenstein. Barocci et Aquamarine sont nés en

2009, au Japon. Ils portent le suffixe "JPN". Beauty Parlour, propre

soeur de Barocci, ainsi qu’une propre soeur d’Aquamarine, morte yearling,

portent le suffixe GB mais sont assimilées. Barocci et Aquamarine sont nés au

Japon. Leurs mères respective,  Bastet

(Giant’s Causeway) et  Angelita (Alzao)

ont pouliné au Japon et sont restées pour être de nouveau saillies par Deep

Impact avant de revenir, pleines, en Europe, avec leur foal. Avant d’aller au

Japon, Bastet et Angelita ont subi une période de quarantaine. Elles n’avaient

jamais eu de produit avant d’être présentées à Deep Impact. Le choix de

présenter des poulinières maidens n’est pas anodin. Le voyage pour aller faire

saillir une poulinière au Japon représente toute une organisation logistique et

les poulinières maidens remplissent plus facilement. Le but était donc, avec

Bastet et Angelita, d’avoir quatre produits de Deep Impact après qu’elles aient

passé un an et demi au Japon. Aujourd’hui, le pari d’avoir choisi Deep Impact

est réussi pour l’élevage Wildenstein. Il a apporté un boost non négligeable et

la casaque bleue peut briller de nouveau au niveau classique grâce à Beauty

Parlour, considérée actuellement comme la meilleure 3ans française. De plus,

les black types Aquamarine et Beauty Parlour représenteront, plus tard, des

poulinières issues d’un père rare en Europe. Aujourd’hui, Barocci court

toujours. Il continue sa carrière aux États-Unis, chez Christophe Clément.


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.