Irish 1.000 guineas (gr1) : samitar, au pays de la "renaissance

Autres informations / 28.05.2012

Irish 1.000 guineas (gr1) : samitar, au pays de la "renaissance

Invisible

dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), dans laquelle elle a conclu

neuvième, Samitar (Rock of Gibraltar) s’est complètement rachetée dans les

1.000 Guinées irlandaises (Gr1). Vingt-quatre heures après le succès de Power

(Oasis Dream) dans l’équivalent pour les poulains, lui qui avait aussi échoué

lors de sa première tentative dans des "Guinées", le Curragh a de

nouveau permis à un gagnant classique de se racheter de son échec initial.

Samitar s’est d’ailleurs imposée avec la manière. Attentiste en troisième

position, dans une course très rapide, train imposé par Homecoming Queen (Holy

Roman Emperor), Samitar a été déboîtée par Martin Harley à trois cent cinquante

mètres du poteau. Elle a attendu avant d’accélérer vraiment, mais il ne faisait

aucun doute, lorsqu’elle est sortie du sillage du leader, qu’elle allait avaler

ses rivales. Ce qui s'est produit dès que son pilote l’a lancée. Samitar s’est

alors étendue dans une superbe action, l’emportant facilement. Elle a ainsi

offert une première victoire dans les 1.000 Guinées irlandaises et un premier

classique à son pilote, le jeune Martin Harley, et à son entraîneur, Mick

Channon, lequel a confié : « Je suis heureux pour Martin qui travaille vraiment

très dur. La pouliche le fait plaisamment. Elle n’avait pas si mal couru dans

la "Poule" en France, où elle avait fait la course pour les autres. À

présent, elle devrait aller sur les Coronation Stakes (Gr1). Son propriétaire,

Martin Schwartz, étant américain, l'idée est toujours qu’elle aille aux États-Unis

à partir du mois de septembre. » Comme à Newmarket, Homecoming Queen a tenté de

le faire de bout en bout. Mais, au Curragh, le terrain n’était pas souple mais

simplement bon. Comme il est toujours plus difficile de creuser l’écart sur ce

type de surface, elle a donc logiquement cédé en fin de parcours, concluant

seulement quatrième.

 

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.