Poule d’essai des pouliches (gr1) : sacre attendu pour beauty parlour

Autres informations / 13.05.2012

Poule d’essai des pouliches (gr1) : sacre attendu pour beauty parlour

 « C'est une championne. Lors de ses deux

premières sorties, elle avait gagné avec du style. Elle est un peu dans le même

genre que Zarkava. » Les paroles de Christophe Soumillon après la victoire de

Beauty Parlour (Deep Impact) dans le Prix de la Grotte (Gr3) sont encore dans

toutes les mémoires. Invaincue en trois courses, la pouliche de l’Écurie

Wildenstein a écrasé la concurrence pour sa réapparition, s’imposant sans

puiser dans ses réserves. Dimanche, elle a rendez-vous avec la gloire dans la

Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Placée dans les stalles à côté de son

leader, la bonne Regatta (Layman), gagnante de Listed, elle devrait pouvoir

bénéficier d’un bon parcours pour faire parler sa classe et sa tenue. La fille

de Deep Impact pourrait ensuite réaliser le même doublé que Golden Lilac et

Zarkava en gagnant également le "Diane". Elle a tous les atouts pour

le faire.

PETITE

NOBLESSE, UNE AUTRE POULICHE D’ENVERGURE

Très

estimée, Petite Noblesse (Galileo) a gagné à Deauville pour ses premiers pas,

dans le style d’une pouliche d’avenir. Battue avec des excuses pour sa rentrée,

la protégée d’André Fabre a rectifié le tir en s’imposant par six longueurs

dans le Prix du Louvre (B). De la mi-ligne droite au poteau, elle n’a fait

qu’augmenter son avance. Elle aussi est une pouliche que l’on pourrait revoir

dans le "Diane" car, en plus de sa vitesse, elle possède la tenue

pour s’affirmer sur de plus longues distances. Certes, elle n’a pas devancé des

éléments de grande valeur au cours de ses trois premières sorties, mais, avec

un petit numéro de corde, elle peut être la rivale numéro 1 de Beauty Parlour.

LILY

AMERICA, DECLAREE FORFAIT

Propre

soeur de Liliside, gagnante de la Poule d’Essai 2010 avant d’être rétrogradée,

Lily America (American Post) ne participera malheureusement pas à la course, du

fait d’un abcès. Son mentor, François Rohaut, présentera néanmoins Azeville

(Shamardal), deuxième du Prix Aymeri de Mauléon (L) derrière son compagnon

d’entraînement Lucayan (Turtle Bowl). Pouliche qui apprécie la course en tête,

elle a les moyens de conserver une place en fin de parcours.

LE RESTE

DE L’EQUIPE TRICOLORE

Parmi

les autres pouliches françaises, Miss Carmie (Excellent Art) peut être

redoutable. Excellente troisième du Prix de la Grotte, elle possède également

une ligne avec Trois Lunes (Manduro), gagnante du Prix Vanteaux (Gr3) ensuite. En

constants progrès, elle aura le trois dans les stalles. Elle aussi peut donc

obtenir une place. Deuxième du Prix Finlande (L) sur 1.800m, Cheriearch (Arch)

revient sur le mile et appréciera le raffermissement du terrain. Topeka

(Whipper) avait besoin de courir dernièrement et devrait monter sur sa course

de rentrée. Quant à Kendam (Kendargent), elle a beaucoup de vitesse, mais avait

convaincu sur 1.600m en prenant le premier accessit, derrière Lily America,

dans le Prix La Camargo.

LA LIGNE

D’HOMECOMING QUEEN

Deuxième

du Total Prix Marcel Boussac (Gr1) et des 1.000 Guineas Trial Stakes (Gr3) à

Leopardstown, Fire Lily (Dansili) vient de se heurter à la lauréate des 1.000

Guinées (Gr1), homecoming Queen (Holy Roman Emperor). Au papier, elle possède

donc une première chance. Cette pouliche dure sera au top après sa réapparition.

Reste qu’elle semble manquer d’un peu de tenue pour gagner sur le mile. D’autant

qu’elle est une fille de Beauty is Truth (Pivotal), gagnante du Prix du Gros

Chêne (Gr2) pour l’entraînement de Robert Collet. En progrès après une rentrée

effacée, Up (Galileo) sera le principal atout d’Aidan O’Brien. Elle reste sur

sa troisième place derrière Homecoming Queen et Fire Lily. Samitar (Rock of

Gibraltar) a pris du métier dans les courses réservées aux chevaux passés par

les ventes. De plus, elle avait gagné les Albany Stakes (Gr3) lors du meeting de

Royal Ascot.

 

LES

RECORDS DE LA POULE DES POULIChES

Jockeys

:

Freddy

head, huit victoires : Ivanjica (1975), Riverqueen (1976), Dancing Maid

(1978), Three Troikas (1979), Silvermine (1985), Miesque (1987), Matiara (1995)

et Always Loyal (1997).

Entraîneurs

:

Charles

Semblat, sept victoires : Esmeralda (1942), Caravelle (1943), Palencia

(1944), Corteira (1948), Coronation/Galgala (1949), Corejada (1950), Djelfa

(1951)

Propriétaires

:

Marcel

Boussac, huit victoires : Esmeralda (1942), Caravelle (1943), Palencia

(1944), Corteira (1948), Coronation/Galgala (1949), Corejada (1950), Djelfa

(1951) et Apollonia (1956).

Meilleur

temps : 1’35’’20, par Zarkava en 2008.

 

LES

DOUBLÉS GROTTE - POULE D’ESSAI

En

cinquante-neuf ans, le doublé Prix de la Grotte – Poule d’Essai a été réalisé à

dix-neuf reprises. Ces dernières années, de grandes championnes l’ont réussi,

comme Divine Proportions, Zarkava et Darjina, ainsi que Golden Lilac l’année

dernière. Cette année, Beauty Parlour essaiera de marcher sur leurs traces.

 

 

LES

ÉTRANGÈRES DANS LA "POULE"

C’est

seulement en 1992, grâce à Culture Vulture, entraînée par Paul Cole, que la

Poule d’Essai des Pouliches a été remportée par un entraîneur étranger pour la

première fois. Depuis, seulement quatre pouliches étrangères ont remporté la

Poule d’Essai des Pouliches.