Prix de la seine (l) : bassamba, un succes 100 % "rohaut

Autres informations / 14.05.2012

Prix de la seine (l) : bassamba, un succes 100 % "rohaut

François

Rohaut est l’entraîneur de ce début de saison en plat. Après les succès de

Lucayan ("Poule d’Essai"), Lily America (Prix La Camargo), Hard Dream

(Prix Noailles), Trois Lunes (Prix Vanteaux) et Mustaheel (Prix de Suresnes),

Bassamba (American Post) a ajouté une nouvelle pierre à l’édifice de

l’entraîneur palois. Elle s’est en effet imposée dans le Prix de la Seine (L) à

l’issue d’une âpre lutte. François Rohaut a ainsi brillé en tant qu’entraîneur,

mais aussi en tant que propriétaire et éleveur. Un succès 100 %

"Rohaut" ! Bassamba a dû faire preuve de courage pour enlever sa

Listed. Attentiste derrière Sediciosa (Rail Link), sur une deuxième ligne, elle

n’a remporté la course que d’une courte tête. Courte tête, c’est d’ailleurs

l’écart qui a séparé les quatre premières de l’épreuve. Même si ces écarts

peuvent nous faire penser à une arrivée de handicaps, quelques bonnes pouliches

ont composé l’arrivée. Bassamba venait par exemple de terminer deuxième de

l’espoir La Peinture (Muhtathir) à Toulouse dans le Prix Caravelle (L). Elle

avait d’ailleurs fait galoper la pouliche de Jean-Claude Séroul que l’on verra

tôt ou tard dans les Groupes. Une valeur suffisante pour espérer gagner

dimanche. La mission est ainsi accomplie pour Bassamba, qui a décroché son

caractère gras, un plus pour cette pouliche qui est la soeur de Baïne (Country

Reel), deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

FRANÇOIS

ROHAUT : « DEPUIS OCTOBRE DERNIER, JE SAVAIS QUE J’AVAIS UNE BONNE GENERATION »

François

Rohaut "cartonne" littéralement depuis le début de la saison. Il a

expliqué, en attendant le retour de Bassamba au rond de présentation : «

L’année dernière n’avait pas été très bonne, nous avons sauvé les meubles.

Mais, depuis octobre dernier, je savais que j’avais une bonne génération. Nous

avons laissé le temps à Bassamba de venir. Nous avions choisi American Post

comme étalon pour elle car il est améliorateur. Elle a été élevée au haras du

Berlais, comme tous mes chevaux. Elle avait débuté gentiment à Cagnes et avait

montré un plus en découvrant le gazon. Nous avons le temps de voir pour la

suite de sa carrière. Je tiens à dire un grand bravo à toute l’écurie. »

COURSE

PROMETTEUSE DE SEDICIOSA

Invaincue

jusqu’alors, Sediciosa (Rail Link) a très bien couru dans ce Prix de la Seine,

étant peut-être plus surprise que réellement dominée. D’autant qu’elle a

bénéficié d’un bon parcours. Son entraîneur, Yann Barberot, nous a en effet

confié : « Elle a eu peur du public sur sa droite et elle s’est un peu reprise.

» Troisième, Yellow and Green (Monsun) est encore verte, mais on sent chez elle

un moteur intéressant. De par sa fin de course, elle sera peut-être mieux sur

la distance classique.

LA SOEUR

DE BAÏNE

Bassamba

est donc la soeur de Baïne, deuxième de la "Poule", mais aussi

lauréate du Prix Finlande (L). Mère de ces deux pouliches, Benzolina (Second

Empire) a trois produits ayant déjà couru et les trois ont gagné. Déjà pour l’entraînement

Rohaut, Benzolina a gagné trois handicaps etpris neuf places. Troisième mère de

Bassamba, Bamières (Riverman), élevée par la famille Rohaut, est à l’origine de

Balbonella (Gay Mécène), vainqueur de Listed avant d’être vendue pour remporter

le Prix Robert Papin (Gr1 à l’époque).