Investec derby (gr1) : camelot peut devenir un géant

Autres informations / 02.06.2012

Investec derby (gr1) : camelot peut devenir un géant

Entre 2000

et 2011, Sea the Stars est le seul cheval à avoir réussi le doublé

"Guinées-Derby". Cela situe la valeur d’une telle performance. Cette

année, Camelot (Montjeu) tente d’imiter le crack de Christopher Tsui. Et cela

est largement dans ses cordes. Invaincu en trois sorties, Camelot a remporté le

Racing Post Trophy (Gr1), considéré comme un tombeau pour les bons chevaux.

Mais ce Gr1 n’a pas été le point final de la carrière du fils de Montjeu. Pour

sa rentrée, dans les 2.000 Guinées (Gr1) de Newmarket, Camelot a transpercé le

peloton pour défaire les Français French Fifteen (Turtle Bowl) et Hermival

(Dubawi) avec la manière. Pourtant, on pouvait se dire qu’il se préparait pour

le "Derby" sur une distance un peu courte pour ses réelles aptitudes.

Mais cela n’a pas été le cas puisque Camelot est un champion et s’est donc

logiquement imposé. D’ailleurs, sa présence au départ du Derby a fait fuir

quelques chevaux qui seront en lice, vingt-quatre heures plus tard, dans le

Prix du Jockey Club (Gr1). En effet, ils ne seront que huit à défier le

pensionnaire d’Aidan O’Brien. Depuis 1907, le champ de partants n’a jamais été

aussi faible dans le Derby d’Epsom. Et, au "papier", on voit mal

Camelot battu sur les downs d’Epsom. Son entraîneur bénéficie d’un autre atout

: Astrology (Galileo). Fils de l’ex-protégée de Jean-Claude Rouget Ask for

the Moon

(Dr Fong), gagnante du Prix Saint-Alary (Gr1), Astrology a franchi un palier en

prenant 3ans. Pour sa réapparition, opposé à un lot faible, il n’a pas fait

dans le détail en gagnant de onze longueurs sur l’hippodrome de Chester. Il

devrait jouer sa chance à fond et une place dans les trois premiers est

envisageable.

BONFIRE,

UNE AUTRE "LIGNE" DE FRENCH FIFTEEN

Si

Bonfire (Manduro) venait à enlever le Derby, il donnerait lui aussi du crédit à

French Fifteen, qui sera en lice dans le "Jockey Club". De fait, il

avait terminé troisième du Critérium International (Gr1) derrière le protégé de

Nicolas Clément. Pour sa rentrée, il a enlevé les Dantes Stakes (Gr2),

précédant Ektihaam (Invincible Spirit), lequel fera partie des chevaux en vue

dans le Derby français. Ce jour-là, il a démontré qu’il avait la tenue et la

classe pour essayer de rivaliser avec Camelot. Son mentor, Andrew Balding, y

croit et veut imiter son père Ian, entraîneur de Mill reef, lauréat du Derby

d’Epsom 1971.

MAIN

SEQUENCE, UN AUTRE INVAINCU

Vainqueur

du Derby Trial Stakes (Gr3) et invaincu en quatre sorties, Main Sequence

(Aldebaran) n’a rien à se reprocher. Le souci pour le poulain de la famille

Niarchos, c’est qu’il n’a pas battu de très bons chevaux, et, avant le coup, il

est difficile de le juger dans ce lot.