Royal ascot (gb), queen anne stakes (gr1) : frankel, simplement incroyable

Autres informations / 20.06.2012

Royal ascot (gb), queen anne stakes (gr1) : frankel, simplement incroyable

Comment

lancer le plus beau meeting au monde de la meilleure des façons ? C’est simple.

Placez trois Grs1 en début de réunion et le meilleur cheval du monde en

ouverture. Prenant la suite de la Reine sur la piste, Frankel (Galileo) n’a pas

failli. À quatre cents mètres du poteau, dans les Queen Anne Stakes (Gr1), une

gigantesque clameur est venue des tribunes. La nouvelle idole des hippodromes

avait déjà course gagnée. C’est devenu une habitude avec cet extraterrestre.

Frankel a suivi son leader, Bullet Train (Sadler’s Wells), avant de se détacher

quand celui-ci a manqué d'énergie. Et derrière, on compte les longueurs. Encore

une fois, c’est Excelebration (Exceed and Excel) qui a terminé dauphin du

crack, mais à onze longueurs. Onze, comme le nombre de victoires de Frankel, en

autant de sorties.

LE VOIR

POUR Y CROIRE

Tous les

superlatifs ont déjà été employés pour qualifier Frankel. Mais même après avoir

lu tout ce que la presse internationale a pu relater sur le champion, il faut

le voir, ne serait-ce qu’une fois, pour vraiment comprendre de quoi il s’agit

car, une fois en mouvement, c’est la perfection faite cheval. Tom Queally, qui

a toujours monté le poulain, a déclaré: « C’était ce que tout le monde

attendait, donc c’est formidable. J’ai l’impression qu’il s’améliore encore,

alors que je ne pensais pas que c’était possible ! Il n’avait eu aucun problème

dans sa préparation. Bullet Train, lui, a bien joué son rôle, Frankel était

relax derrière lui. Aujourd’hui, il a tout fait à la perfection, il était extraordinaire.

Je suis certain qu’il va tenir 2.000m sans problème. Il ne demande qu’à

galoper. »

IL

TIENDRA 2.000M

Sir

Henry Cecil a quant à lui raconté : « C’est un soulagement. Tout peut arriver

aux courses et aucun cheval n’est imbattable. C’est un grand, très grand

cheval. Cette fois, j’ai pu le préparer comme j’ai voulu. Il court comme s’il

allait tenir 2.000m, alors nous allons garder toutes les options ouvertes. Il

est engagé dans les Eclipse Stakes, les Sussex Stakes et aussi les Juddmonte

International Stakes, ce qui est particulièrement important pour son

propriétaire. Il sera aussi engagé à Ascot en fin d’année. Il pourrait encore

courir trois ou quatre fois… C’est le Prince qui décidera de le garder à

l’entraînement à 5ans, ou pas, mais je pense plutôt qu’il entrera au haras. »

COOLMORE

BATTU, MAIS QUAND MEME GAGNANT

Pour la

cinquième fois, Excelebration a subi la loi de Frankel, mais, malgré les onze

longueurs qui le séparent de la vedette, Aidan O’Brien s’est montré satisfait :

« La victoire de Frankel est incroyable. Excelebration a couru de façon

remarquable. Il a beaucoup d’engagements à sa disposition. Nous allons y

réfléchir à tête reposée quand nous rentrerons à la maison. » Même si Coolmore

a été battu, leur étalon vedette Galileo s’est de nouveau démarqué avec

Frankel. La mère du poulain, Kind (Danehill), est d’ailleurs retournée à sa

saillie cette année.

FRANKEL

BAT SON RECORD

Frankel

n’est jamais allé aussi vite de sa carrière que dans les Queen Anne Stakes.

Entre le poteau de six cents mètres et celui des quatre cents, il a réalisé un

temps partiel de 10’’58 sec. Il est donc allé à plus de 63km/h !