Royal ascot, gold cup (gr1) : colour vision, le soleil de dettori

Autres informations / 22.06.2012

Royal ascot, gold cup (gr1) : colour vision, le soleil de dettori

Comme un

signe du destin, la pluie, qui est tombée en abondance en ce jour de Ladies Day

à Ascot, s’est arrêtée au moment du retour victorieux de Colour Vision (Rainbow

Quest) et Frankie Dettori dans le Gold Cup. Le soleil a même fait son

apparition quand le jockey a réalisé son traditionnel saut de l’ange. Cette

victoire au plus haut niveau, c’est aussi celle du renouveau pour Frankie

Dettori, qui partage désormais les premières montes des "Godolphin"

avec Mickaël Barzalona et Silvestre de Sousa. Certains l’annonçaient proche de

la retraite. Frankie a apporté la meilleure des réponses en faisant preuve

d’une combativité peu commune pour arracher le succès à Opinion Poll (Halling).

Mickaël Barzalona est donc passé tout près d’un premier succès à Royal Ascot.

Il a même pris l’avantage un instant sur son compagnon de couleurs. Colour

Vision est alors entré en contact avec Opinion Poll, et le gris lui a repris

une demi-longueur au passage du poteau. Une enquête a même été ouverte après

l’épreuve, un fait suffisamment rare en Angleterre pour être signalé, mais

Colour Vision a gardé sa victoire. Frankie Dettori et Saeed bin Suroor

pouvaient tomber dans les bras l’un de l’autre, comme ils l’avaient déjà fait,

d’ailleurs, au moment où l’entraîneur est venu chercher la selle du jockey.

Frankie Dettori avait le choix entre les deux chevaux, et il a préféré Colour

Vision. « Frankie avait travaillé Colour Vision il y a dix jours et il lui

avait beaucoup plu, a expliqué Saeed bin Suroor. Je pensais qu’il devait

choisir celui-ci, et j’étais content qu’il l’ait fait. Colour Vision avait

beaucoup progressé depuis son dernier succès, à Kempton. Nous pensions que les

4.000m lui conviendraient parfaitement. Il ne tire jamais, alors quel que soit

le déroulement de la course, il est facile à monter. Le train n’était pas

soutenu au début, mais pour un stayer, il a un vrai changement de vitesse. Cela

l’a servi aujourd’hui. Pourtant, il est meilleur sur une piste rapide. »

C’était le premier succès de Gr1 en Grande-Bretagne pour la casaque Godolphin

et l’entraîneur depuis poet’s voice, dans les Queen Elizabeth II Stakes, en

septembre 2010.

ELEVE EN

FRANCE AU HARAS DU VIEUX PONT

Si

Colour Vision a fait briller les couleurs de Godolphin, il a aussi mis en

lumière l’élevage français, puisqu’il est né au haras du Vieux Pont, chez

Carina Klingberg-Hanson, pour son éleveur Dietmar Hilgert. « C’était un très

beau poulain, qui se déplaçait très bien et qui était facile à manipuler, nous

a confié Carina Klingeberg-Hanson. Sa mère, Give me Five (Monsun), a gagné un

Gr3 et elle avait d’ailleurs couru contre Pride dans le Prix Jean Romanet. Le

poulain a été vendu yearling en octobre, à Tattersalls, à Cheikh Hamdan.

Dietmar Hilgert est un propriétaire-éleveur très enthousiaste, qui a quelques

poulinières chez nous. Nous avons notamment élevé pour lui Findingneverland. »

Mickaël Barzalona est passé tout près du bonheur et d’un premier succès dans ce

meeting particulier. Il nous a confié : « Le cheval court très bien et s’est

montré courageux. On ne peut pas être sûr que le mouvement de Colour Vision

nous coûte la victoire. Je pense même que le meilleur a gagné aujourd’hui. »

UNE

PARODIE DE COURSE SELON JOHN OXX

Saddler’s

Rock (Sadler’s Wells), que l’on présentait comme la principale opposition de

Fame and Glory (Montjeu) avant la course, s’est remarquablement comporté pour

son premier essai à ce niveau, surtout qu’il a beaucoup tiré en raison du

manque de train. John Oxx était évidemment déçu, d'autant plus que son

pensionnaire n’a échoué que d’une encolure derrière Opinion Poll. « C’était une

parodie de course, qui s’est jouée sur un sprint. Mon cheval, qui est si

détendu d’habitude, a tiré pendant plus d’un mile. Malheureusement, je n’avais

pas de leader pour lui. Il préfère également les pistes plus rapides. C’est

vraiment dommage que rien ne se soit passé comme prévu aujourd’hui. On devrait

le revoir dans le Goodwood Cup. Le Prix du Cadran est également à son

programme. » La déception est venue de Fame and Glory qui, après avoir été l’un

des rares à ne pas tirer, a été incapable de changer de vitesse. Aidan O’Brien

était très préoccupé avant la course par l’état du terrain, et ce paramètre

peut être l’une des explications à la contre-performance du cheval.