Ascot (gb), king george vi and queen elizabeth stakes (gr1) : une danedream retrouvee

Autres informations / 22.07.2012

Ascot (gb), king george vi and queen elizabeth stakes (gr1) : une danedream retrouvee

Un mois

après sa performance très inquiétante dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1),

Danedream (Lomitas) a totalement rassuré à Ascot, à l’occasion des "King

George" (Gr1). La pouliche allemande ne s’est pas envolée comme lors de sa

victoire dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) mais, après un bon

parcours, elle a su dominer à la lutte un "super cheval" comme

Nathaniel (Galileo), tenant du titre et récent lauréat des Eclipse Stakes

(Gr1). La performance de Danedream dans ces "King George" ne fait que

rehausser le niveau d’ensemble du Prix de l’Arc de Triomphe qui mérite son

titre de championnat du monde des pur-sang. Pour situer le niveau de la performance

de Danedream, il faut se souvenir que les deux derniers chevaux à avoir gagné

l’"Arc" à 3ans, puis les "King George" à 4ans, sont Montjeu

et Hurricane Run. Challengers dans cette épreuve, les deux Français, Reliable

Man (Dalakhani) et Dunaden (Nicobar), ont conclu respectivement quatrième et

sixième.

L’"ARC"

EN POINT DE MIRE

Après

les doutes à Saint-Cloud, l’entourage de Danedream a maintenant repris espoir.

Le doublé dans l’"Arc" est l’objectif clairement annoncé, comme l’a

indiqué Peter Schiergen après la course : « Comme l’an dernier, Danedream va

courir le Grand Prix de Baden-Baden, puis elle va aller défendre son titre dans

l’"Arc". Aujourd’hui, elle a gagné avec sa tête et son coeur. Je

pensais sur le poteau qu’elle était deuxième, mais, finalement, elle a réussi à

gagner. C’est une grande joie pour moi de gagner cette course et c’est

important pour l’Allemagne. À Saint-Cloud, il y a eu une course sans train et

cela s’est mal passé. Aujourd’hui, le train plus soutenu l’a avantagée. » Il

est d’ailleurs amusant de constater que Danedream a couru deux fois à

Saint-Cloud, sans jamais faire d’étincelles. Mais, après avoir mal couru au Val

d’Or, elle a toujours gagné. L’an dernier, c’était dans le Grand Prix de Berlin

(Gr1) qui faisait suite à sa cinquième place dans le "Malleret"

(Gr2).

NATHANIEL

PROCHE DU DOUBLE

Longtemps,

on a cru que Nathaniel allait pouvoir réussir le même doublé que Swain et

Dahlia dans ces "King George". Malgré une bonne défense, Nathaniel a

dû plier, aux abords du poteau, face à Danedream. En sueur derrière les

stalles, il courait aussi à deux semaines d’intervalle après son triomphe dans

les Eclipse Stakes. Mais John Gosden, son entraîneur, ne cherchait aucune

excuse et disait : « Danedream est une jument incroyable et elle a réussi à revenir

vite à son meilleur niveau. Je suis fier de Nathaniel. Il a couru deux courses

en deux semaines à très haut niveau. J’aimerais rencontrer Danedream de

nouveau. Ce sera peut-être dans l’"Arc", qui pourrait être un

objectif pour Nathaniel, comme le sont actuellement pour lui les Champion

Stakes. »

ST

NICHOLAS ABBEY BAT RELIABLE MAN SUR LE POTEAU

Comme

dans les "Prince of Wales’s", Reliable Man a fourni une très belle

valeur. Longtemps, il a donné l’impression de pouvoir accrocher la troisième

place, mais St Nicholas Abbey (Montjeu), venu de l’arrière-garde, la lui a

arrachée sur le fil. Reliable Man s’est très bien défendu, après avoir attendu,

et sa performance est sûrement meilleure en termes de rating que celle d’Ascot.

Beaucoup d’internautes anglais pensent que la monte de Joseph O’Brien coûte un

meilleur classement à St Nicholas Abbey. Or, le cheval a toujours été monté en

attendant lors de ses grands succès. La seule chose, c’est que son partenaire a

eu une amende pour avoir fait un usage abusif de sa cravache. Pour son

entourage, si St Nicholas Abbey n’a pu venir rivaliser avec les deux premiers,

c’est parce qu’il est plus à l’aise corde à gauche et aussi parce que le

terrain ne lui a pas convenu.

"ARC"

OU "MELBOURNE CUP" EN BALANCE POUR DUNADEN

La course

ne s’est pas bien déroulée pour l’autre Français, Dunaden (Nicobar), monté par

l’Australien Craig Williams. Bien parti, cet attentiste s’est vite retrouvé

devant. Le leader de St Nicholas Abbey, Robin Hood (Galileo), a mis beaucoup de

temps avant de le couvrir et ne l’a pas emmené vraiment loin, car il a craqué

vite après. Dunaden a donc dû attaquer très tôt. Il se classe sixième, pas bien

loin des premiers, courant mieux que ne l’indique son classement. Après la

course, Mikel Delzangles, son entraîneur, analysait : « Dunaden est un cheval

qui attend et qui possède une très bonne accélération. Là, il n’a pas eu un

parcours pour lui. Pour l’instant, nous n’avons pas décidé si nous courons

l’"Arc" ou bien le Melbourne Cup à l’automne. »

SEA MOON

DEÇOIT, DEEP BRILLANCE PAS DANS LE COUP

Installé

favori après sa démonstration dans les Hardwicke Stakes (Gr2), Sea Moon (Beat

Hollow) n’a jamais donné l’impression de pouvoir venir gagner. Il termine

cinquième et Teddy Grimthorpe a expliqué : « Il n’a pas eu un bon parcours et

n’a pas vraiment accéléré quand il a fallu le faire. Cela s’est passé d’une

façon totalement différente que dans les Hardwicke Stakes. » En face, il y a eu

quelques remous dans le peloton et plusieurs ont pu être dérangés. Enfin, le

seul 3ans de l’épreuve, le Japonais Deep Brillante (Deep Impact), n’a pu se

montrer dangereux et termine huitième, à dix longueurs du septième.