Snowday offre un premier groupe à falco

Autres informations / 02.07.2012

Snowday offre un premier groupe à falco

Chantilly, Dimanche

 

Comme un signe du destin, Falco (Pivotal) a remporté son premier Groupe en tant qu’étalon, grâce au succès de Snowday dans le Prix du Bois (Gr3), un jour de Prix Jean Prat (Gr1), quand le cheval avait arrêté sa carrière de course. Autre signe du destin, Snowday a été élevé et appartient aux frères Wertheimer, qui sont également à l’origine de son père, et il est entraîné par Carlos Laffon-Parias, qui veillait sur Falco. Poulain imposant, Snowday est allé ouvrir son palmarès au Croisé, en cheval déclassé, et sa ligne droite avait été convaincante, bien qu’il avait eu quelques difficultés à négocier le tournant particulier de l’hippodrome. Auparavant, il avait été devancé par Kamran KK (Green Tune) sur les 1.200m de la ligne droite cantilienne. Dimanche, Snowday a dominé toute la course. Il est vite sorti de sa stalle, et a galopé en tête, en compagnie de l’anglaise Hairy Rocket (Pivotal). Quand il a haussé le ton, personne n’a pu contester sa supériorité, bien que To My Valentine (Dyhim Diamond) a bien conclu après avoir galopé derrière Bungle Inthejungle (Exceed and Excel).

 

Un étalon améliorateur

Carlos Laffon-Parias était particulièrement heureux d’offrir son premier groupe à Falco. Il nous a expliqué : « Snowday a énormément de vitesse. Aujourd’hui, nous étions très confiant. Nous l’avions préparé pour cette course. Nous étions très déçus d’être battus pour sa deuxième course, et ensuite, nous l’avions déclassé au Croisé. C’est un plaisir énorme de voir un produit de Falco gagner un Groupe. Beaucoup de gens l’ont critiqué, mais je peux vous dire que j’en ai 4 à la maison, et qu’ils galopent tous. C’est donc un étalon améliorateur. J’en débute une lundi, et cela devrait être bien aussi. » Pierre-Yves Bureau a aussi tenu à saluer l’étalon : « Beaucoup d’éleveurs ont fait un effort pour que l’étalon reste en France. Il a été décrié, mais ces personnes sont aujourd’hui récompensées. C’est aussi la preuve que l’on peut faire du bien à l’élevage français sans toucher aux primes. Ce que l’on faisait avant cette réforme fonctionnait. Les produits de Falco ne cessent de progresser, comme lui, qui n’était pas spécialement précoce. Quant à Snowday, il tient sa vitesse de sa mère. »

 

Une première récompense pour les investisseurs

En juin 2008, on se souvient en effet qu’un pool d’investisseurs français avait acquis 50% de Falco, pour que le cheval fasse la monte en France. Ce groupe rassemblait Chryss O’Reilly, la famille Dubois, Lucien Urano, Andreas Putsch, Leonidas Marinopoulos, les haras d’Etreham (où le cheval est stationné), du Mézeray, de Fresnay-le-Buffard, des Capucines et du Bois Carrouges, Maurice Lagasse et les Haras Nationaux. Les Wertheimer avait conservé 50% du cheval. Falco fait la monte pour 7.000€. Quatre de ses produits seront présentés lors des ventes Arqana, en août prochain.

 

To My Valentine et Sage Melody confirment

Derrière Snowday, la régulière To My Valentine est venue priver Sage Melody (Sageburg) de la deuxième place. Les deux pouliches avaient d’ailleurs débuté ensemble à Maisons-Laffitte, dans le Prix Epinard, n’étant séparées que de trois quarts de longueurs. Concernant sa pensionnire, Francis Graffard nous a confié : « Elle court très bien, et je suis ravi de sa performance. Elle confirme sa valeur. Elle n’aime pas se retrouver isolée, et c’est pour cette raison qu’elle a un peu flotté. Elle l’avait déjà fait ici. Pour la suite de son programme, nous allons en discuter avec ses propriétaires et voir selon sa récupération, mais le Prix des Rêves d’Or (L) à Vichy est un possibiité. » Philippe Demercastel jugeait quant à lui : « C'est bien ce qu'elle fait, elle est à sa place. Elle aurait peut-être pu finir deuxième si ça avait été plus long de 100m. La dernière fois, elle aurait déjà dû gagner. J'avais demandé à son jockey de se laisser emmener le plus loin possible et elle a tout fait devant. Pour gagner de bout en bout sur 1.200m, il faut un avion et elle n'a pas pu le faire. Elle est troisième de Groupe, mais toujours maiden, alors nous avons le choix des engagements. Elle va tout de même être dans la liste du Prix Robert Papin (Gr2). »

 

Le premier produit d’Océanique

Le premier produit d’Océanique (Forest Wildcast) qui n’a jamais fait d’étincelle en course en quatre sorties. Océanique est une fille de Soundings (Mr. Prospector), génitrice de Green Tune (Green Dancer), Pas de réponse (Danzig) ou encore Ecoute (Manila). C’est donc une toute bonne famille de vitesse de l’élevage Wertheimer. Océanique a ensuite un yearling mâle par Elusive City, un foal par King’s Best et elle est pleine de Zamindar.