France galop et arqana deviennent partenaires de la chine

Autres informations / 19.08.2012

France galop et arqana deviennent partenaires de la chine

Touques,

France Galop et Arqana ont signé un partenariat avec la Chine, en présence de

Bertrand Bélinguier, Président de France Galop, du professeur Zhang Sheng,

représentant l’Agriculture de Mongolie Intérieure, et Teo Ah Khing, Président

du TAK Group, représentant la Société "Tianjin State Farms Agribusiness

Desert Star Co Ltd." Le protocole d’accord tripartite est lié à la

création d’une Cité du cheval à Tianjin, un projet de Tianjin State Farms, qui

intègre un hippodrome à vocation internationale. L’ouverture de cet hippodrome

est prévue pour 2015. Le partenariat prévoit également : une assistance pour

l’enregistrement des chevaux de pur-sang dans le Stud Book chinois, la

formation de vétérinaires équins, l’élaboration de procédures sanitaires,

l’établissement d’un laboratoire de contrôle anti-dopage au sein de

l’Université d’Agriculture de Mongolie Intérieure, l’organisation de courses de

chevaux (calendrier, programmes), la formation de stagiaires chinois pour

l’entraînement, les courses et l’élevage. La première phase de coopération

débutera l’automne prochain par l’arrivée d’un professeur chinois au

laboratoire de contrôle anti-dopage français et de six stagiaires à Chantilly,

notamment chez Alain de Royer Dupré, Christiane Head-Maarek et Nicolas Clément.

UN

PARTENARIAT EXCLUSIF POUR ARQANA

Arqana a

également signé un accord avec le Groupe TAK pour la création d’une structure

de ventes aux enchères. Éric Hoyeau a expliqué : « À travers ce partenariat

exclusif, Arqana va poser un premier pied en Chine, pays dans lequel les

courses restent à développer mais qui a bien sûr le potentiel de devenir un

jour le premier marché mondial. Ce projet peut à la fois offrir un relais de

croissance majeur pour Arqana mais également pour le marché français puisque

les liens privilégiés que nous entendons tisser avec nos partenaires chinois

auront des retombées positives pour l’élevage et les courses en France. Le

groupe TAK dispose d’une expertise reconnue en matière de développement

d’hippodrome et avec son associé chinois, le groupe Tianjin State Farm

Agribusiness Group, nous partageons la même vision quant au modèle de

développement du secteur des courses en Chine. Nous allons maintenant

poursuivre nos travaux avec nos partenaires pour définir les modalités de

développement de notre activité d’agence de ventes en Chine » Teo Ah King a

expliqué : « Nous sommes honorés de nous associer à Arqana, une des sociétés de

ventes aux enchères les plus performantes. » Cette perspective s’inscrit dans

le cadre du développement du Tianjin Equine Culture City (« TECC »), un

programme dont le principal promoteur est Desert Star Holdings Limited, filiale

à 100 % du groupe TAK, et dont l’objectif est de lancer dès 2014 une activité

de courses et d’élevage, notamment par le biais de la création d’un hippodrome

et d’un centre d’entraînement à Tianjin.