Emmanuel viaud : « on a la chance de surfer sur les succes des chevaux que nous avons passes sur le ring »

Autres informations / 12.09.2012

Emmanuel viaud : « on a la chance de surfer sur les succes des chevaux que nous avons passes sur le ring »

Cogérant

d’Osarus depuis le printemps 2011, Emmanuel Viaud nous a accordé une interview,

à quarante-huit heures de la vente de yearlings de La Teste. Il nous a parlé du

catalogue 2012, des objectifs d’Osarus et de l’accueil réservé aux

professionnels pour cette cinquième édition des ventes Osarus de La Teste.

JDG. –

QUE POUVEZ-VOUS NOUS DIRE DU CATALOGUE 2012 DE LA VENTE DE YEARLINGS D’OSARUS ?

Emmanuel

Viaud. – Cette année, nous avons opéré plus de sélections puisque nous avons vu

660 yearlings, on en a gardé 160 à La Teste et 110 pour notre vente du

Lion-d’Angers. On peut donc s’attendre à voir se déplacer un contingent important

de courtiers, entraîneurs et propriétaires. On a la chance de surfer sur les

succès des chevaux que nous avons passés sur le ring comme Blue Soave (Soave),

gagnant du Prix du Pin (Gr3) ou encore Gemix (Carlotamix), lauréat du Prix

Melanos (L) à Auteuil.

QUELS

SONT VOS OBJECTIFS POUR CETTE VENTE ?

Nous

allons présenter de bons produits, avec un bon rapport qualité-prix, la vente

est bien placée entre les sessions d’août et d’octobre d’Arqana. Dans l’idéal,

nous souhaiterions augmenter toutes nos statistiques. Nous aimerions arriver à

une moyenne de 15.000 €, dépasser les 50.000 € pour le top price et le million

d’euros pour le chiffre d’affaires. Et arriver à un pourcentage de vendus

compris entre 75 et 85 %. Les acheteurs savent qu’ils peuvent acheter un

poulain de qualité entre 15.000 et 20.000 € à Osarus.

LA

MOTTERAYE CONSIGNMENT, GRANDCAMP, HOTELLERIE…LES HARAS NORMANDS SONT DE PLUS EN

PLUS PRESENTS AUX VENTES DE YEARLINGS D’OSARUS. POUR QUELLES RAISONS?

Au fil

des saisons, la vente s’est professionnalisée. Il y a plus de sélections et les

consigneurs normands sont présents à Osarus. La vente est bien placée dans le

calendrier et cela nous aide, à l’image de nos victoires à bon niveau.

OSARUS

RESERVE UN EXCELLENT ACCUEIL AUX PROFESSIONNELS PRESENTS SUR PLACE, POUVEZ-VOUS

NOUS EN PARLER ?

Mercredi

soir, nous aurons un cocktail organisé au palais des congrès d’Arcachon pour

les personnes présentes dans la région. Au cours de ce cocktail, trois saillies

des étalons du Haras de la Cauvinière, le Havre, Air Chief Marshall et Rajsaman

seront à gagner. Il faut également souligner que ce cocktail est cofinancé par

le Syndicat des propriétaires du sud-ouest. Jeudi matin, un petit déjeuner sera

offert sur l’hippodrome. Le déjeuner sera, lui, offert par le Syndicat des

éleveurs, un bar à champagne, cofinancé par Le Centaure, sera mis à

disposition, il y aura la possibilité de manger des huitres. Les gens savent,

en venant à Osarus, qu’il y aura une ambiance conviviale, champêtre, mais qui

reste professionnelle. On veut que les gens, à la fin de leur journée, se

disent : "On est venus et on reviendra !"

LA

DIVERSITE DES ETALONS

Les lots

présentés sont issus de divers étalons : Stormy River, Astronomer Royal,

American Post, Soldier

of

Fortune, Gold Away ou encore Chineur, lequel aura quatorze yearlings

représentés. Parmi les lots très attendus, le lot 72 bis, un fils de Green

Tune, dont la mère produits des chevaux qui galopent, ou encore le

lot 62,

un fils d’Enrique et Loup the Loup (Loup Solitaire) et donc frère de Louve

Rouge (Gold Away), achetée 11.000 € à Osarus et deuxième du Prix Robert Papin

(Gr2). La réussite de Louve Rouge nous amène plus généralement à celle

d’Osarus. Cette année,  l’agence de

ventes « surfe sur la vague du succès », comme nous l’a dit Emmanuel Viaud.

Blue Soave, gagnant de Groupe en plat, Gemix, candidat au Prix Renaud du Vivier

(Gr1), My Maj (Majorien), lauréat du Prix des Platanes à Auteuil ou encore

Botanique (Panis), bon cheval régional, n’en finissent plus de briller. Et tous

ont un point commun : être passé par Osarus.