Grand steeple-chase de craon - prix du conseil general de la mayenne (l) : le bonheur de le roi lulu face au malheur de ballydancer

Autres informations / 24.09.2012

Grand steeple-chase de craon - prix du conseil general de la mayenne (l) : le bonheur de le roi lulu face au malheur de ballydancer

Alors

qu’une lutte s’annonçait entre Ballydancer (Ballingarry) et Le Roi Lulu

(Rifapour) une fois le dernier obstacle du Grand Steeple-Chase (L) franchi,

Salto du Bredeloup (Evening World), tombé plus tôt dans le parcours, est venu

empêcher Ballydancer de lutter pour la victoire, en l’emmenant avec lui dans sa

dérobade. Ballydancer a plus que perdu la course dans cet incident, puisqu’il

n’a pu finir qu’à la cinquième place, laissant le trône à Le Roi Lulu, qui

offre en passant une première victoire à David Berra, depuis son retour de

blessure la veille, après plus d’un mois d’arrêt. Ballydancer avait pourtant fait

une course parfaite, s’installant tout de suite en tête, tout en menant à vive

allure. Il a créé une sélection naturelle et éliminé ses adversaires les uns

après les autres, mais c’était sans compter le coup du sort qui lui a fait

perdre toute chance. Le Roi Lulu, lui, en a bien profité. Venu avec beaucoup de

ressources sur le fuyard, il l’aurait probablement dominé à la lutte si le

destin ne s’en était pas mêlé. « Le Roi Lulu est un cheval de qualité, il a

déjà gagné à Auteuil, nous a confié son entraîneur. Il a été longtemps blessé

et a fini par revenir. Il n’a pas fait de fautes aujourd’hui, malheureusement

l’incident en fin de parcours gâche un peu le plaisir. Je suis toutefois très

content pour David Berra, qui revient de blessure, presque plus que pour moi

d’ailleurs. » Le Roi Lulu remporte sa première Listed et pour cela, il a

résisté avec autorité au retour du favori Olé Companero (Sholokhov), qui a fini

au deuxième rang, après avoir longtemps attendu durant le parcours. En retrait,

c’est Sarisland (Martaline), qui a pris la troisième place, devançant Seigneur

du Mée (Louveteau). Deuxième du Prix Fondeur (L) à Auteuil, derrière le bon

Synaptique (Saint des Saints), Le Roi Lulu n’a pas volé sa victoire, bien au

contraire. Revenu cette année à la compétition après plus d’un an d’absence, il

restait sur une quatrième place à Auteuil, à près de cinq longueurs du champion

Bel la Vie (Lavirco) et devant Isnos (Limnos).

UN

INCIDENT COUTEUX

L’incident

survenu dans la phase finale a aussi empêché Anthony Blais, le jockey de

Ballydancer, de réaliser un doublé historique Grand Cross de Craon & Grand

Steeple de Craon, après son succès avec Chriseti (April Night) au début du

mois. Et ajoutons que, malheureusement, Salto du Bredeloup s’est accidenté

mortellement à la réception de la dernière haie.

DE LA

FAMILLE DE THOU IN GOLD

Le Roi

Lulu a été élevé dans la Sarthe par Hugues Lusson. Il est le meilleur produit

de sa mère Reine de Thou (Roi de Rome), dont le nom indique qu’elle est la

soeur de la bonne jument de cross-country Thou in Gold (Gold and Steel). Cette

dernière, désormais poulinière, était une reine des gros obstacles palois, où

elle a remporté six courses de cross dont le Prix Gaston de Bataille (L) en

2007.