Le test grandeur nature pour gemix

Autres informations / 29.09.2012

Le test grandeur nature pour gemix

Premier Groupe préparatoire au Prix Renaud du Vivier (Gr1), le Prix de Maisons-Laffitte (Gr3) voit arriver un nouveau venu parmi l’élite des hurdlers de 4ans : Gémix (Carlotamix). Bon cheval en plat, le pensionnaire de Nicolas Bertran de Balanda avait gagné le Prix du Vert Galant (B) à Longchamp. En obstacle, son bilan est quasiment parfait, avec trois victoires et une chute en débutant, en quatre sorties. Ses deux dernières victoires ont eu lieu à Auteuil, la dernière dans le Prix Melanos (L), avec une grande facilité. Son jockey, David Cottin, a même arrêté de le monter sur le plat. Son mentor nous avait alors confié : « Je suis impressionné par sa victoire. Il a beaucoup progressé, il est moins allant que par le passé. Il a fait des progrès sur l’obstacle, il est devenu plus serein, plus appliqué. C’est ce qu’il faut pour Auteuil. Ce qui est prometteur, c’est qu’il va aussi vite dans le terrain lourd. » Le terrain sera certainement très souple, samedi à Auteuil, ce qui ne va pas gêner Gémix. Et si ses rivaux le laissent partir dans la ligne d’en face, il y a fort à parier qu’ils ne le revoient pas, d’autant qu’il reçoit du poids d’Esmondo (Sholokov) et Usual Suspects (Goldneyev).

USUAL SUSPECTS, LE MEILLEUR 4ANS EN LICE

Vainqueur du Prix Alain du Breil (Gr1), Usual Suspects avait alors dominé facilement ses rivaux. Le plus encourageant avec le cheval de la famille Papot, c’est qu’il est AQPS et que, à 4ans, il a encore une marge de progression. Il vient de faire sa rentrée dans le Prix de Craon (A), à Longchamp, où il a terminé prometteur troisième. En dépit de son poids de 68 kilos, il sera dangereux pour la victoire.

ESMONDO VEUT REPRENDRE LA MAIN

Meilleur 3ans, puisque lauréat du Prix Cambacérès (Gr1), Esmondo a confirmé sa suprématie, ce printemps, en enlevant deux Groupes. Tombé à la dernière haie dans le Prix Alain du Breil, alors qu’il était compétitif pour la victoire, il devrait vite confirmer qu’il n’était pas seulement précoce. Pour sa rentrée 2012, il avait surpris son mentor, Guillaume Macaire, en gagnant le Prix d’Indy (Gr3). Il pourrait encore le surprendre dans ce Prix de Maisons-Laffitte.

URBAIN DE SIVOLA, LE SEUL ETRANGER

Présenté par l’Anglais Nick Williams, mais élevé par Gilles Trapenard, Urbain de Sivola (Le Fou) a toujours été très estimé par son entourage. Lauréat du Prix Miror (L) en juin, à Auteuil, il avait alors dirigé les débats. Cette fois, c’est Gémix qui va certainement mener et Urbain de Sivola devrait se retrouver derrière, à organiser la chasse. Ensuite, il devra faire appel à son courage pour aller chercher une place, voire mieux, car, d’après son pilote, James Reveley : « Il pourra gagner un Groupe en France ou en Angleterre. » Parmi les autres concurrents, il faudra suivre Rocketir (Poliglote) gagnant de gros handicaps et auteur d’une rentrée correcte en plat et Chegei Has (Kahyasi), deuxième du Prix Alain du Breil et véritable métronome.