Prix d’arenberg (gr3) : les anglais coulent les français

Autres informations / 12.09.2012

Prix d’arenberg (gr3) : les anglais coulent les français

Malgré

la défection sur le champ de course de Morawij (Exceed and Excel), les anglais

ont largement dominé le Prix d’Arenberg (Gr3). Les deux cartouches restantes,

Cay Verde (Bahamian Bounty) et Baileys Jubilee (Bahamian Bounty) ont totalement

explosé les trois représentants français, qui se sont contentés d’un rôle de

figurants. Baileys Jubilee a pris les choses en main, comme souvent, mais elle

n’a rien pu faire face à Cay Verde, venu surveiller les opérations à son

extérieur. Elle lui a concédé plus de quatre longueurs, mais cet écart la

sépare aussi du premier français, la pouliche Aksil (Spirit One), venue prendre

un bel accessit dans ce Gr3 sur un terrain qui l’a moins dérangée que d’autres.

Cay Verde était associé à Martin Harley, qui a expliqué : « Le cheval m’a

vraiment impressionné. Il a bondi des stalles et j’ai juste eu à le placer près

de l’animatrice ensuite. Il m’a montré une très belle accélération. Je pensais

bien que sur ce terrain, il avait une très bonne chance, même s’il n’y est

vraiment meilleur que lorsque le terrain est bon. C’est ma première saison chez

les professionnels, Mick Channon me fait confiance et je l’en remercie. Grâce à

lui, j’ai pu gagner à haut niveau, notamment les Guinées d’Irlande avec

Samitar. » Increvable, la petite mais dure Baileys Jubilee expérimentait

Chantilly après avoir essayé en France Deauville et Vichy. Elle a encore montré

beaucoup de courage et n’a pas vraiment craqué pour finir, même si Cay Verde a

prouvé qu’il était plusieurs classes au-dessus d’elle. Sa qualité était

suffisante pour prendre la deuxième place de Gr3 et son propriétaire, Paul

Venner, nous a dit : « Nous passons une année fantastique avec cette 2ans qui

est vraiment très dure et répond à chaque fois présent. Je pense qu’un terrain

rapide aurait été plus à sa convenance. Elle voyage très bien et on aimerait se

faire plaisir en lui faisant terminer sa saison par un Gr1 à Newmarket. » Ouf

pour les français, Baileys Jubilee ne reviendra peut-être pas chez nous !

LA

FAMILLE D’UN GAGNANT DU "MAURICE DE GHEEST"

Élevé

par Lady Whent, Cay Verde a été acheté 27.000 £ aux ventes Goffs DBS en 2011.

Sous les deux premières mères, on ne trouve rien de notable. Mais la troisième

mère, Daring Ditty, a produit Zold Edge, lauréat du Prix Maurice Gheest (Gr1) en

France et de Gr2 en Angleterre.