Prix des platanes : la recompense de my maj

Autres informations / 05.09.2012

Prix des platanes : la recompense de my maj

My Maj

(Majorien) tient sa victoire à Auteuil. Le pensionnaire de Yannick Fouin a

remporté le Prix des Platanes, première étape, pour les poulains, vers le Prix

Cambacérès  (Gr1). En l’absence de Le

Grand Lucé (Dream Well), leader incontesté de la promotion, My Maj ne devait

pas "se rater" et récompenser son travail ainsi que celui de son

entourage pour apprendre à se gérer. Lors de ses deux premiers parcours sur la

butte Mortemart, il avait été décidé de lui donner deux

"courses-école" en le faisant attendre parmi les derniers. À chaque

reprise, il avait bien terminé. Et cet apprentissage a payé dans le Prix des

Platanes. My Maj est une nouvelle fois parti dernier. Rock Coeur (Laveron) a

donné beaucoup de rythme à la course. Le partenaire de Jérémy Da Silva s’est

ainsi montré très détendu. Au milieu de la ligne d’en face, il s’est rapproché

rien qu’en sautant, pour se retrouver sur la ligne de Rock Coeur. Son pilote a

temporisé, filant Rock Coeur jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Ensuite, il a

déboîté My Maj qui a pris l’avantage, rapidement menacé par Maghero

(Poliglote). Ce dernier semblait devoir l’emporter entre les deux derniers

obstacles, mais une faute à la dernière haie l’en a empêché. My Maj est alors

reparti, résistant à Maghero, excellent finisseur, en dépit de sa faute.

Yannick Fouin : « C’était un poulain assez fougueux et avec le temps, il se

fait très bien » Après la course, Yannick Fouin était ravi de la performance de

son protégé, nous expliquant : « My Maj avait montré de la qualité, mais je

dois avouer que je n’étais pas sûr de moi pour gagner aujourd’hui. Il était un

peu endormi après son été, même s’il avait très bien travaillé le matin. Je

pensais qu’il manquerait peut-être de quelque chose. Il ne gagne pas de cent

mètres, mais il y a les deux premiers et les autres. Peut-être est-il meilleur

en terrain souple ? C’est une judicieuse acquisition "à réclamer".

C’était un poulain assez fougueux et avec le temps, il se fait très bien. Il

est prometteur. Son succès me fait plaisir dans le sens où ce n’était pas

gagné. Il n’était pas fou, mais il avait besoin de se régler. On va peut-être

aller maintenant sur les premiers "steeple" pour 3ans à Enghien,

comme le Steeple-Chase de Début, pour éviter d’affronter les bons. Ensuite, on

ira sur la belle directement. » Suite à ses deux démonstrations à Enghien,

Yannick Fouin nous avait avoué que ce ne serait pas dur de

"convertir" My Maj pour qu’il réussisse à Auteuil. Le professionnel

mansonnien avait vu juste.

DEBUT

PROMETTEUR DE MAGHERO A AUTEUIL

Maghero

venait de gagner à Clairefontaine et effectuait ses premiers pas sur la butte

Mortemart. Monté sagement, en position d’attente, il a fait illusion entre les

deux dernières haies, mais sa faute à la dernière haie lui a coûté cher, comme

nous l’a confirmé son mentor, Philippe Peltier : « On voulait prendre la

température et elle est bonne ! Ceci dit, il est vrai que sa faute lui coûte la

"gagne". Il est venu vite sur le dernier obstacle et il a fait une

faute. On va continuer dans cette catégorie. » Six longueurs derrière Maghero,

c’est le favori Extrême Cara (Hurricane Cat) qui s’est octroyé la troisième

place.

LE

MEILLEUR PRODUIT DE SA FAMILLE

Élevé

par l’Écurie du Karabe-Maj, My Maj est passé par Osarus, où il a été racheté

pour 2.000 euros. Il est le meilleur produit de sa mère Janemarie (Cricket

Ball), gagnante d’une course à 2ans et qui s’est aussi placée en obstacle. Elle

a donné trois gagnants : My Maj, Mary Island (Panis) et Mister Jane (Sin

Kiang).