Prix guebriant - grand cross-country de craon – crystal cup (l) : chriseti, le roi de craon

Autres informations / 03.09.2012

Prix guebriant - grand cross-country de craon – crystal cup (l) : chriseti, le roi de craon

Il l’a

fait ! Chriseti (April Night) a remporté pour la troisième fois de sa carrière

le mythique Grand Cross de Craon (L), sixième étape du Crystal Cup. Il est le

premier cheval à remporter deux années de suite les deux grands cross de

l’Ouest : l’Anjou Loire Challenge (L) et le Grand Cross de Craon.

UN

CHRISETI SURPRENANT

Dès le

lâcher des élastiques, c’est une dizaine de longueurs que Fassilado (Fado) a

pris pour devancer ses adversaires. Aucune surprise de ce côté-là lorsque l’on

connaît la lauréate du Grand Cross de Craon 2010 qui s’est toujours montrée

allante durant ses parcours. Mais la surprise est causée par Chriseti. En

effet, le pensionnaire d’Étienne Leenders avait jusqu’à présent toujours été

monté en retrait durant ses courses et fournissait son effort seulement aux

abords des mille derniers mètres. Mais dimanche, Chriseti, monté par Anthony

Blais, s’est posté immédiatement en tête de peloton, derrière Fassilado qui

était loin devant. Inhabituel pour ce gris de 12ans. C’est une course

stressante que son entourage a vécue, comme nous l’a confié Étienne Leenders: «

Je savais qu’il était prêt pour cette échéance. J’avais dit à Anthony Blais de

ne pas se poster trop loin pour aborder les passages de routes afin d'éviter la

poussière et d'avoir une bonne visibilité de l’obstacle. Mais je n’avais pas

dit devant ! J’avoue que c’était très stressant. Enfin, encore une fois,

Chriseti nous montre qu’il passe des caps, même à son âge ! Si tout va bien,

rendez-vous l’année prochaine! » À l’abord du dernier virage, Chriseti, qui

avait relayé Fassilado en tête de peloton, a littéralement laissé sur place ses

adversaires en prenant plus de huit longueurs d’avance au saut de

l’avant-dernière difficulté du parcours. C’est sur cette avance qu’il a ensuite

vécu jusqu’au passage du poteau final, n’étant rejoint qu’à trois longueurs par

Posilox (Loxias), entraîné par William Menuet. Anthony Blais nous a expliqué :

« J’avais pour ordre de ne pas partir trop loin de la tête pour éviter la

poussière au passage de route, mais il m’emmenait tellement que je n’ai pas

voulu trop le contrarier non plus. J’ai ensuite essayé de gérer au mieux ses

efforts. Mais c’est un vieux papy, il sait ce qu’il fait ! Il saute à la

perfection, et est vraiment très agréable à monter. Il m’a vraiment

impressionné car il a sauté le dernier obstacle bien plus qu’il n’en fallait.

J’ai eu des ressources jusqu’à la fin ! »

LES

JEUNES FONT BONNE FIGURE

Derrière

l’incontournable Chriseti se trouvent deux des plus jeunes chevaux de l’épreuve

: Posilox (Loxias), arrivé deuxième, et Grammatiste (Turgeon), entraînée par A.

Kleindienst et prenant le second accessit. Tous deux sont âgés de 6ans

seulement. Grammatiste venait de s’imposer à trois reprises consécutives sur

différents cross de France. Montée par Jean-Gilles Gueracague, elle a bénéficié

d’un parcours de rêve. Tout au long de la course, elle a filé lauréat de

l’épreuve. Son entraîneur nous a dit : « Je suis ravi de sa prestation

d’aujourd’hui. Elle a fait beaucoup d’effort dans ses sauts tout au long de la

course et l’a payé dans la phase finale, dans les quatre-vingt derniers mètres.

Mais elle s'est tout de même montrée très courageuse et c’est encourageant pour

l’avenir. Elle n’a que 6ans et a besoin de prendre encore un peu de métier dans

cette discipline. En tout cas, elle sera de nouveau présente l’année prochaine

dans cette épreuve. » Il en va de même pour Posilox, deuxième du Grand Cross de

Craon. Monté derrière les leadeurs également, le pensionnaire de William Menuet

n’a commis aucune faute et a fourni un très bel effort final, revenant sur

Chriseti dans les deux cents derniers mètres. William Menuet nous a expliqué :

« C’est un cheval très froid et très dur à l’effort. Son jockey, Olivier Jouin,

m’a confirmé qu’il ne cessait de répondre à ses sollicitations, sans jamais

baisser le pied. Il n’a que 6ans et va encore s’endurcir. Je pense et j’espère

que par son caractère, il peut être un futur gagnant du Grand Cross de Craon.

Rendez-vous l’année prochaine! »

UN GRAND

CROSS EPURE

Quinze

chevaux étaient au départ de l’édition 2012. Mais huit d’entre eux seulement

ont franchi la ligne d’arrivée. Saint Macaire (Saint des Saints) est

malheureusement tombé en fin de parcours alors que Shalimar Fromentro

(Martaline) a, lui, chuté au début de l’épreuve. Pacha du Lac (Baloo du Camp)

et A New Story (Fourstars Allstar) ont, eux, dérobé à la sortie des champs, en

fin de parcours, tandis que Qorlay (Grand Trésor), Red Blood (Spadoun) et

Fassilado (Fado) ont été arrêtés.

WILFRID

DENUAULT REMPLACE A LA DERNIERE MINUTE

Alors

qu’il devait se mette en selle sur Chriseti (April Night), grand favori du

Grand Cross de Craon (L) 2012, Wilfrid Denuault a malheureusement chuté dans la

première course d’obstacle du programme. Se sentant capable de remonter sur le

moment, il s’est remis à cheval dans la deuxième course, mais une trop grosse

douleur le faisait souffrir à l’omoplate. Par sagesse et par respect pour

Chriseti et l’entourage du cheval, Wifrid Denuault a préféré ne pas se remettre

en selle pour défendre son titre, remporté l’an passé, ne se sentant pas au

maximum de ses capacités physiques.