French arabian breeders’challenge classic (listed pa) : gharraa garde sa couronne

Autres informations / 24.10.2012

French arabian breeders’challenge classic (listed pa) : gharraa garde sa couronne

Elle

cherchait sa course cette saison. Elle avait tracé une bonne ligne droite dans

le Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA) et finalement, après avoir longtemps

attendu son heure à l’arrière du petit peloton, Gharraa IRQ (Matador 12) a

dicté sa loi à Ghalib ((Munjiz) dans un beau duel pour la victoire finale. Elle

s’impose pour la deuxième année d’affilée dans cette épreuve. No Problem Al

Maury (Dormane) a conclu troisième. Une compensation pour l’entraîneur Damien

de Watrigant, après la courte défaite du compagnon de couleurs de Gharraa,

Hilal Al Zaman, dans le "Sprint" : « Cette année, c’était difficile

car elle courait contre les très bons chevaux. Aujourd’hui,  c’était un lot à sa portée. Elle fait très

bien l’hippodrome de Toulouse et a gardé son titre. Elle avait très, très bien

couru précédemment dans le "World Cup". On a manqué de confiance et

son jockey, Ioritz Mendizabal, s’est retrouvé trop loin, et elle a dû faire le

tour du peloton. Sans cela, elle aurait pu finir quatrième. Ce sont les

courses. » Damien de Watrigant revenait également sur les performances d’Hilal

Al Zaman et Manark : « Pour moi, Hilal Al Zaman est le meilleur cheval d’Europe

sur 1.400m. Le seul problème est que son plus grand ennemi est lui-même. Dès qu’il

prend l’avantage, il s’arrête. Jean-Baptiste Hamel, son jockey, tire dessus à

trois cents mètres du poteau car il sait que s’il prend la tête, le cheval va

s’arrêter. Et nous ne pouvons pas lui mettre des oeillères, car sinon, il tire

comme un fou, mais comment lui en vouloir ? Il est toujours là. Nous sommes

battus tactiquement. Il faut néanmoins une bonne jument pour réaliser cela. Par

contre, Gharraa et Hilal Al Zaman pourraient ne pas rester à l’entraînement et

partir au haras. Il faut que j’en parle avec le propriétaire, le Docteur

Mohammed Al-Nujaifi. Pour Manark, je pense que ce n’est pas un cheval de

1.600m. Aujourd’hui, il a beaucoup tiré. Il n’a jamais pensé à respirer. Il est

très bon sur 1.200-1.400m, mais on n’a pas beaucoup d’épreuves de Groupes PA

sur ces distances. Il va falloir aller à l’étranger. Je verrai avec Cheikh

Hamdan, son propriétaire. Il a beaucoup de vitesse mais n’est pas facile à

gérer. Il va falloir régler cela pendant l’hiver. »