Galileo reçu 5/5 !

Autres informations / 12.10.2012

Galileo reçu 5/5 !

La

deuxième journée du book 1 des ventes d’octobre de Tattersalls a été marquée

par le succès de Galileo. Le sire de Coolmore a réalisé un sans faute, signant

les cinq plus importantes transactions du jour, dont deux pouliches qui ont

dépassé le million de Guinées. Le top price, nous l’avons évoqué dans notre

précédente édition, est à mettre au crédit du courtier français Nicolas de

Watrigant, agissant pour le compte d’un client souhaitant rester anonyme. Ce

lot 383, a été le fruit d’une belle bataille entre John Magnier et le courtier

français, qui a obtenu le dernier mot pour 1.500.000Gns. Il s’agit de la propre

soeur de Was, gagnante pour Coolmore des Oaks d’Epsom (Gr1) cette année, avant

de prendre la troisième place de Shareta (Sinndar) dans les Yorkshire Oaks

(Gr1). « Elle fait partie des pouliches que tout le monde aimerait avoir à

l’élevage, a confié l’acheteur. C’est une belle pouliche avec un pedigree

classique et elle se déplace très bien. Elle va rentrer en France, où elle sera

entraînée. » Coolmore a dû s’avouer vaincu sur ce coup, mais avait déjà frappé

très fort avec les lots 249 et 375, deux autres produits de Galileo. Le

premier, une pouliche, a été la première à dépasser la barre du million de

Guinées. Achetée 1.300.000 Guinées par Demi O’Byrne, elle est une propre soeur

de Together, lauréate de Gr1 aux Etats-Unis et deuxième des 1.000 Guinées

irlandaises (Gr1). Le second est un poulain, né de la quadruple lauréate de Gr1

Alexander Goldrun (Gold Away) et il s’est vendu pour 950.000Guinées. Les deux

autres produits de Galileo dans le top 5 ont été vendus pour plus de 900.000

Guinées chacun, soit un prix supérieur au top price de la première journée. La

performance des produits de Galileo est tellement exceptionnelle, qu’elle

représente plus d’un quart du chiffre d’affaires de cette journée de ventes à

Newmarket, alors que seulement sept produits de l’étalon irlandais ont été

vendus sur les 140 lots qui ont trouvé acquéreur ce jour là. Conséquence

directe de l’effet Galileo, des indicateurs qui s’envolent, notamment au niveau

du chiffre d’affaires, qui passe de 15 à 25 millions de Guinées. Le prix moyen

augmente, lui, de près de 40 %, passant de 128.431 à 178.729Gns. Seul le

pourcentage de chevaux vendus est en légère baisse par rapport à 2011, mais il

serait plus logique de dire qu’il s’est stabilisé autour de 83 %.


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.