Prix andre baboin - grand prix des provinces (gr3) : mobaco, maitre sur ses terres

Autres informations / 20.10.2012

Prix andre baboin - grand prix des provinces (gr3) : mobaco, maitre sur ses terres

Sur un

hippodrome où il n’a connu qu’une fois la défaite– lors d’une rentrée – Mobaco

(Slickly) a remporté son premier Groupe à l’occasion du Prix André Baboin -

Grand Prix des Provinces (Gr3), placé cette année à Marseille-Borély. Fidèle à

la tactique avec laquelle il a enregistré ses plus beaux succès, Mobaco s’est

vite placé aux avant-postes. Dans le tournant, il a pris deux longueurs à ses

rivaux, mais son avance n’était pas si conséquente à l’entrée de la ligne

droite. Il n’a pas volé la course, car il a surtout répondu avec courage à

beaucoup d’attaques dans la phase finale. C’est sa troisième victoire black

type sur cette piste après le Prix Delahante (L) 2011 et, récemment, la Coupe

de Marseille (L). Le succès de Mobaco a fait plaisir aux locaux, puisqu’il porte

haut les couleurs de l’entraînement de Calas dans le seul Groupe couru cette

année à Marseille. Véritable star locale, Mobaco a fait dire à son entraîneur,

Frédéric Rossi : « C’est un sacré cheval ! Il a été impressionnant. Il répond

toujours présent et cette victoire fait plaisir. Elle fait plaisir car elle

fait briller les couleurs de M. Séroul dans un Groupe et aussi pour Rémi

Fradet, le partenaire de Mobaco. Mis à part une défaite à l’occasion d’une

rentrée, Mobaco est invaincu ici. » Jean-Claude Séroul et Frédéric Rossi

avaient mis toutes les chances de leur côté en alignant également les

"Slickly" Gris Caro, finalement décevant et septième, et Splendido,

sixième. « Gris Caro nous déçoit, a indiqué Frédéric Rossi. Il n’a jamais eu de

"jus" et était déjà quasiment battu dans le tournant. Splendido a

fait ce qu’elle a pu, mais ce n’était pas forcément son terrain et 2.000m

représentent le bout du monde pour elle. »

LA

ARENOSA ET BASSAMBA COMPLETENT UNE ARRIVEE DE 3ANS

Les 3ans

ont été dominateurs dans ce Gr3 dans lequel ils ont pris les trois premières

places. Et, une fois n’est pas coutume, cette année un mâle a devancé les

femelles. Revenue de l’arrière-garde, comme elle l’avait fait au Lion-d’Angers,

La Arenosa (Exceed and Excel) a fini fort, mais sans pouvoir remonter Mobaco.

Elle se classe deuxième. Longtemps prise de vitesse, Bassamba (American Post)

s’est étendue seulement dans les cent derniers mètres. Elle a remarquablement

terminé pour venir s’emparer de la troisième place. Son entraîneur, François

Rohaut, a raconté : « 2.000m, c’est trop court pour elle. Mais on le savait

avant de venir ici. Je ne voulais pas qu’elle ait un laps de temps trop long

sans courir avant le Prix Fille de l’Air, c’est pourquoi avons couru ce Gr3. »

UNE

LIGNEE MATERNELLE BLACK TYPE

Mobaco

provient d’une lignée maternelle black type. Sa mère, Lunaa (Anabaa), élevée

par Jean-Claude Seroul, a également défendu les couleurs du propriétaire

méridional, tout comme Mobaco. Elle avait terminé troisième du Prix Delahante

(L) et de la Coupe de Marseille (L) et a à son fils l’aptitude à la piste de

Borély. Deuxième mère de Mobaco, Lunar Quest (Rainbow Quest) s’est placée de

quatre Listeds, sous les couleurs de Lord Weinstock, avant d’être achetée par

Jean-Claude Seroul. Cinq de ses huit produits répertoriés ont gagné.