Prix du rouergue : fortunateencounter ne court pas seule

Autres informations / 02.10.2012

Prix du rouergue : fortunateencounter ne court pas seule

Dans ce

Prix du Rouergue, la logique voudrait que Fortunateencounter (Muhtathir)

s’impose avec la manière. Sur ce qu’elle a montré par le passé, elle a

largement le niveau pour se défaire d’un lot comme celui-ci. En effet, sur les

"balais" d’Auteuil, la protégée de Yannick Fouin s’est littéralement

baladée. Son entourage la pense encore meilleure en steeple-chase, discipline

dans laquelle elle est encore assez novice, mais lors de ses débuts sur les

gros obstacles, sur l’hippodrome d’Enghien, elle a montré qu’elle était douée.

En effet, à la fin du mois d’avril, elle a pris la deuxième place du Prix

Collins en devançant à la lutte le bon Centaure du Rheu (Cadoubel), qui s’est

ensuite classé deuxième du Prix La Périchole (Gr3). Mais mardi,

Fortunateencounter n’a pas gagné d’avance. Elle fait face à neuf adversaires

dont quelques-uns qui ont des références intéressantes. C’est le cas notamment

de la débutante Lukahya (Kahyasi). Très inexpérimentée, la pouliche de Philippe

Peltier s’engage dans sa quatrième course et la première sur les gros

obstacles. Si aucun doute ne plane sur sa capacité à bien se comporter dans

cette discipline, son manque d’expérience pourrait lui coûter quelques places.

Elle profite toutefois de la forme, presque insolente, de son entourage et a

l’avantage de connaître l’hippodrome d’Enghien, où elle a remporté le Prix

Master Bob par sept longueurs d’avance. Enfin, n’oublions pas Ma Prétention (Great

Pretender), qui a montré de la classe à 3ans sur les "balais"

d’Auteuil, s’imposant notamment dans le Prix Georges Pelat, avant de se classer

deuxième du Prix de Chambly (L). Après onze mois sans compétition, elle a

effectué son retour et ses débuts en steeple, dans son jardin d’Auteuil.

Arrêtée avant de sauter la rivière du huit, elle va tenter de mieux faire

aujourd’hui. Elle a les moyens de s’imposer et va même bénéficier de la

décharge de son jeune jockey, Ludovic Philipperon, et ne portera que 61 kilos,

soit dix livres de moins que Fortunateencounter.