Saint-cloud, prix de flore (gr3) : duel d’artistes dans le prix de flore

Autres informations / 30.10.2012

Saint-cloud, prix de flore (gr3) : duel d’artistes dans le prix de flore

La ligne

droite du Prix de Flore (Gr3) a vu un très beau duel entre la représentante de

la casaque Wildenstein, Lil’Wing (Galileo) et la rentrante La Peinture

(Muhtathir). Détachées de leurs opposantes à mesure que la ligne droite se

déroulait devant elle, les deux pensionnaires d’Alain de Royer Dupré ont

confirmé leur grande classe et les attentes qui ont été placées en elles au fur

et à mesure de la progression de leur carrière. Toutes deux font un

"truc", car Lil’Wing n’en était qu’à sa troisième sortie et La

Peinture effectuait une rentrée, n’ayant pas été revue depuis sa quatrième

place dans le Montjeu Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1). De plus, les deux lauréates

sont âgées de 3ans et devancer les aînées, même à cette époque de l’année, dans

un tel terrain, n’est jamais aussi simple qu’on le croit. Au sujet de ses deux

artistes, Alain de Royer Dupré a indiqué après la course : « On ne connaît pas

les limites de Lil’Wing. C’est une pouliche avec un physique important et elle

possède de gros moyens. Désormais, il n’y a plus grand-chose comme course pour

elle, alors nous attendrons l’an prochain. La Peinture, qui a été arrêtée deux

mois, court très bien, d’autant que Lil’Wing avait l’avantage par rapport à

elle d’avoir couru récemment. Les deux pouliches avaient travaillé ensemble et

répètent ce qu’elles ont montré le matin. Nous attendions donc une bonne

performance des deux. La Peinture a beaucoup de classe et possède également de

la marge. » De la marge, Lil’Wing et La Peinture en possèdent, c’est évident.

Gagner le Prix de Flore avec pour seul embryon d’expérience une victoire à

Châteaubriant et une autre, certes sur le parcours, dans une "B" à

Saint-Cloud, est une certaine prouesse. À l’évidence, Lil’Wing est une pouliche

qu’il va falloir suivre l’an prochain au plus haut niveau.

BON

COMPORTEMENT D’OMANA

Après un

été assez calme, Omana (Speedmaster) avait effectué une rentrée correcte dans

une Listed à Chantilly. Cette fois, c’était encore mieux et la représentante

d’Horst Rapp est venue s’emparer de la troisième place. Ce qui ne constitue pas

une si grande surprise puisque son entourage était allé courir le Prix de Diane

allemand (Gr2) cette année. Sa troisième place permet aux 3ans de réaliser le

trio dans ce groupe inter-génération. Logiquement considérée comme l’opposition

principale à Lil’Wing, Haya

Landa

(Lando) – dont le partenaire a perdu sa cravache, ce qui ne change pas

grand-chose au résultat – a été tassée à l’entrée de la ligne droite

lorsqu’elle a voulu venir contre le rail extérieur. Trois semaines après sa

quatrième place dans l’"Arc", elle a dû se contenter de venir prendre

la sixième place, en retrait.

LA

GRANDE FAMILLE "L" DES "BLEUS"

La

troisième mère de Lil’Wing est Lupe (Primera), qui est à l’origine de la très

belle branche "L" des Wildenstein. Elle a produit plusieurs black

types dont Louveterie (Nureyev), deuxième du "Saint-Alary" et du

"Diane" (Grs1) et deuxième mère de Lil’Wing. Louve (Irish River), la

mère de Lil’Wing, a gagné le Prix de Flore (Gr3) et s’est classée quatrième du

Prix de Diane (Gr1). Elle a produit notamment Loup Breton (Anabaa), gagnant du

Prix d’Harcourt (Gr2) et placé de Gr1.