Savoir revele sa belle histoire au grand jour

Autres informations / 02.10.2012

Savoir revele sa belle histoire au grand jour

« Savoir est un miraculé, il a eu une fracture de deux vertèbres cervicales étant foal, mais il a toujours démontré qu’il voulait vivre, on a attendu et il s’est réparé tout seul. Il n’a même pas eu une infiltration. » Christiane Head-Maarek est émue en révélant ce qui est arrivé à pensionnaire Savoir (Anabaa), lequel a débuté victorieusement dans le Prix Joyeux Drille (F). Ce poulain qui porte ses couleurs et qu’elle a élevé est visiblement doté d’un fighting spirit hors du commun. Il en a fait preuve dans le parcours, ayant du mal à entrer dans la course. À l’entrée de la ligne droite, Savoir, monté aux bras, paraissait être le premier battu. Mais au fur et à mesure que le poteau approchait, il a refait mètre après mètre et a pris courageusement l’avantage à Cantabrico (Sakhee) et Mehen (Country Reel), l’animateur. « Savoir est resté très longtemps au haras, a ajouté Christiane Head-Maarek. Je m’en sers pour jouer le rôle de leader auprès de mes autres 2ans, donc il avait déjà du métier. Autant vous dire qu’il nous rend au centuple ce que nous avons fait pour lui. »

DE LA FAMILLE DE SILVERMINE

Élevé conjointement par Christiane Head-Maarek et Gilles Maarek, Savoir provient d’une bonne famille Head. Il est le neveu de Silva (Anabaa), double gagnante de Listed sur 1.200m et de Sylvestre (Anabaa), deuxième du Prix Thomas Bryon (Gr3). Troisième mère de Savoir, Silvermine (Bellypha) a remporté la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) et s’est classée deuxième du Prix Marcel Boussac (Gr1). Au haras, Silvermine a donné Sillery (Blushing Groom), vainqueur de Gr1, devenu étalon, et Silvering (Polish Precedent), troisième du Prix du Muguet (Gr2).