The brothers war atomise l’opposition

Autres informations / 04.10.2012

The brothers war atomise l’opposition

C’est en cheval de Groupe que The Brothers War (War Front) a remporté le Prix des Usages (B), ce mercredi à Chantilly. Sorti énergiquement de sa stalle de départ, il a été placé dans le dos de sa principale rivale, Gyrella (Oasis Dream), par son jockey Christophe Soumillon. Toujours un peu sur la main, il n’a toutefois pas usé son gaz et lorsque son pilote a "mis le clignotant", il n’y a alors plus eu de course. En quelques foulées, The Brothers War est revenu sur l’animateur Bilge Kagan (Whipper), avant de le déposer. L’impression visuelle a été saisissante et lorsqu’il s’est allongé, il a créé un écart très important sur ses adversaires, qui n’ont pu que lutter pour la deuxième place. En le raccourcissant de 1.400 à 1.100m, son entraîneur, Jean-Claude Rouget, a vu juste. La mère de ce plaisant vainqueur, Moon Queen (Sadler’s Wells), a remporté le Prix de Royallieu (Gr2) sur 2.500m. « C’est un cheval qui a tout pris de son père, War Front, explique le professionnel palois. C’est son côté Danzig. Il n’a rien pris de sa mère, qui était pourtant une jument de tenue. Il a débuté sur 1.200m et avait bien couru, puis sur 1.400m, c’était presque trop long. Aujourd’hui, il est dans son registre et cette année, on ne va pas le rallonger. » En retrait, l’animateur Bilge Kagan a finalement conservé courageusement la deuxième place, aux dépens de Medeleck (Medicean), qui a bien fini. « Bilge Kagan est arrivé chez moi après sa dernière sortie, nous a confié Éric Danel. C’est un cheval qui était très tendu et il a seulement commencé à être bien il y a quelques jours. Je pense qu’il fera 1.400m sans problème cette année et pourrait être revu à Longchamp et à ce niveau. » Troisième, Medeleck est à créditer d’un bon effort final. Il est venu subtiliser cet accessit à Gyrella dans les dernières foulées. « C’est un vrai cheval de vitesse, nous a dit son entraîneur, Caroline de la Soudière-Niault. Il a besoin d’attendre son heure et il est capable de finir vite. Il va encore progresser. » THE BROTHERS WAR VA RESTER SUR PLACE

Facile vainqueur, The Brothers War n’a pas eu à puiser dans ses réserves pour remporter sa course B. Désormais c’est du caractère gras qu’il va tenter de décrocher et pourquoi pas dès la semaine prochaine. « Le cheval va rester à Chantilly, poursuit Jean-Claude Rouget. Il a le Prix Eclipse (Gr3) dans neuf jours, ici, sur 1.200m. Ensuite il pourrait s’engager dans le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), mais ce qui est certain, c’est qu’il ne va pas dépasser 1.200m cette année. » The Brothers War avait débuté victorieusement dans le Prix de Tancarville (F) à Deauville, l’un des bons maidens de l’été. Il s’était ensuite essayé sur 1.400m et n’avait trouvé que Gengis (King’s Best), le vainqueur du Prix de Crèvecoeur (F) pour le dominer d’une demi-longueur.

LE FRERE DE BROOKLYN BOY

The Brothers War appartient à une famille que Jean-Claude Rouget connaît bien, puisqu’il entraînait déjà son frère, Brooklyn Boy (Gone West) – lauréat du Prix de Crèvecoeur et troisième du Prix de Saint-Patrick (L) après avoir disputé le Prix du Jockey Club (Gr1) – et sa soeur, Sound of Summer (Fusaichi Pegasus), deuxième du Prix Rose de Mai (L). Moon Queen (Sadler’s Wells), leur mère donc, était une très bonne jument de course, lauréate du Prix de Royallieu (Gr2), comme nous l'avons dit, mais aussi du Prix des Tourelles (L), avant de faire carrière aux États-Unis, où elle a remporté un Gr3. C’est une fille d’Infamy (Shirley Heights), lauréate des International Stakes (Gr1) et des Sun Chariot Stakes (Gr2), qui a aussi donné Innuendo (Caerleon), gagnante de Gr2 outre-Atlantique.