Timeform : un manque de consideration pour l'“arc”

Autres informations / 11.10.2012

Timeform : un manque de consideration pour l'“arc”

Suite au

week-end de l'“Arc”, Timeform a actualisé ses ratings (valeurs handicaps).

Forcément, avec trois chevaux dans les quatre premiers du Qatar Prix de l’Arc

de Triomphe (Gr1) qui n’avaient gagné aucun Gr1 avant dimanche, le rating du

sommet français prend sur le moment un coup dans l’aile. La lauréate, Solémia

(Poliglote), qui a pourtant réalisé une très grande performance dimanche en

devançant le champion qu’est Orfèvre (Stay Gold) s’est vu gratifier d’un rating

de 125. C’est très peu. L’an dernier, Danedream (Lomitas) avait obtenu une valeur

de 132 dans une épreuve d’un niveau proche voire équivalent. Le terrain lourd

et la défection de plusieurs chevaux de premier plan peuvent expliquer le

manque de considération de Timeform concernant Solémia. Troisième, le 3ans

Masterstroke (Monsun) grappille un rating de 120, ce qui reste inférieur de 8

livres à Camelot (Montjeu), septième à l’entrée de la ligne droite et septième

au passage du poteau, qui reste le meilleur 3ans. Pourtant, malgré un numéro 17

dans les stalles, Masterstroke a fait mieux que mieux se défendre dans la phase

finale et, à deux cents mètres du poteau, il n’était pas encore totalement

décroché par Solémia et Orfèvre. Le contexte 2012 n’a pas permis, pour les

échellistes, de peindre un grand "Arc" en termes de valeur. Les absences

de Valyra (Azamour), Snow Fairy (Intikhab), Nathaniel (Galileo) et Danedream

ont rendu la course plus ouverte. Mais auraient-ils tous couru sur le terrain

de dimanche? Et leur présence aurait-elle bouleversé énormément l’arrivée ? A

l’approche des Champion Stakes (Gr1), qui vont réunir Frankel (Galileo) et

Cirrus des Aigles (Even Top), actuellement considérés comme les meilleurs

chevaux du monde sur le gazon, on peut logiquement s’inquiéter sur la valeur de

l'“Arc”, qui va être considéré cette année comme une course d’un niveau

inférieur aux Champion Stakes. Mais une année ne fait pas l’autre et les

circonstances ont fait que l'“Arc” n’a pas été favorisé et se retrouve donc

totalement dévalorisé. Et puis, il ne faut pas oublier que les Britanniques n’auront

pas tous les ans un Frankel qui ne sort pas de ses frontières et préfère les

Champion Stakes à l'“Arc”.

RIDASIYNA,

LA GROSSE IMPRESSION DU WEEK-END

Lauréate

de l’“Opéra” (Gr1), Ridasiyna (Motivator) a réalisé une performance qui a plu

aux échellistes. En dessous de 120 chez Timeform avant dimanche, elle est

montée à 123 de rating, ce qui fait d’elle la meilleure pouliche de 3ans en

Europe. Il faut dire qu’elle a nettement battu la pensionnaire de John Gosden

Izzi Top (Pivotal), lauréate des Pretty Polly Stakes (Gr1), et Giofra

(Dansili), qui a gagné chez les Anglais les Falmouth Stakes (Gr1). La

performance de Ridasiyna face à ses aînées la place trois livres au-dessus de

la regrettée Valyra (Azamour), qui avait survolé le Prix de Diane-Longines

(Gr1) devant Beauty Parlour (Deep Impact), cette dernière n’ayant pas convaincu

lors de ses débuts anglais dans les "Sun Chariot" (Gr1). Bien qu’elle

n’ait pas couru ce week-end, the Fugue (Dansili) a été remontée d’une livre

pour se placer à égalité avec Ridasiyna. La pensionnaire de John Gosden a gagné

les Nassau Stakes (Gr1) en devançant nettement Izzi Top qui n’avait pas fait sa

valeur ce jour-là.

LES 2ANS

: DAWN APPROACH RESTE LOIN DEVANT

Toujours

invaincu après cinq sorties, dont les National Stakes (Gr1) et les Coventry

Stakes qu’il a gagnés devant Olympic Glory (Choisir), Dawn Approach (New

Approach) reste le meilleur 2ans européen. Derrière, c’est plus serré, mais

Timeform détache légèrement Reckless Abandon (Exchange Rate) et Olympic Glory,

lauréat dimanche du "Jean-Luc Lagardère" (Gr1). Ce dernier est

crédité d’une valeur de 116 contre 119+ pour Dabirsim (Hat Trick) l’an dernier

à l’issue de cette même course. On peut regretter l’absence dans les ratings de

What a Name (Mr Greeley), bonne dauphine d’Olympic Glory dimanche. Les

pouliches du "Marcel Boussac" (Gr1) n’ont pas réalisé une valeur

suffisante aux yeux de Timeform et sont créditées d’un rating inférieur à 110.

L’an dernier, Elusive Kate (Elusive Quality) avait obtenu une valeur de 114+.

UN SEUL

GAGNANT DE GR1 DANS LES 5 PREMIERS : DU JAMAIS VU DEPUIS LONGTEMPS

Il

faudrait certainement remonter beaucoup d’éditions pour retrouver le cas de

figure de l’arrivée de l'“Arc” 2012 : n’avoir qu’un seul gagnant de Gr1 parmi

les cinq premiers. Lors des dernières éditions, il arrive parfois qu’un ou deux

chevaux n’ayant jamais gagné au plus haut niveau se glissent à l’arrivée. Ce

fut le cas l’an dernier avec Shareta (Sinndar) – qui a depuis gagné deux Grs1

cette année – ou bien Sagara (Sadler’s Wells) et Getaway (Monsun) dans

l’édition 2007. Depuis 1993, quatre chevaux ont réussi à gagner leur premier

Gr1 dans l'“Arc” : Urban Sea, Carnegie, Sagamix et Solémia.