Un epouvantail nomme last train

Autres informations / 24.10.2012

Un epouvantail nomme last train

Engagement facile ou descente de catégorie qu’il faut voir comme une sorte d’aveu de faiblesse ? Au "papier" pur, Last Train (Rail Link), gagnant du prix Juigné (F) et deuxième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), est totalement déclassé dans ce Prix Vulcain (L). Il n’a pas encore gagné de Listed et voici donc pour lui l’occasion rêvée de parvenir à accrocher une première victoire à ce niveau. Ses opposants n’ont pas les mêmes titres que lui, mais certains ont déjà montré de la qualité. Grace of Dubai (Dubai Destination), d’habitude attentiste, a été devant dans le Qatar Prix de Royallieu (Gr2). Elle n’a pas fait l’arrivée mais ne mérite pas d’être condamnée trop vite. Plusieurs chevaux au départ ont fait leurs preuves en terrain lourd. C’est le cas de Pink Anabella (Anabaa) et de Sir Vic (Svedov), lauréats de gros handicaps. Ils montent de catégorie ici mais ont leur chance. Très régulier, Oh Beautiful (Galileo) va dans tous les terrains et sait tout faire. Déjà placée à ce niveau, elle mérite une victoire dans une Listed. Il sera intéressant de voir à l’oeuvre Natalie of Budysin (Martillo). Elle débute sous l’entraînement de Yan Durepaire, elle qui a gagné une Listed sur 2.400m en Pologne, à Varsovie.