Un prélude nommé silasol

Autres informations / 09.10.2012

Un prélude nommé silasol

Ce

dimanche, rien ne pouvait arriver à Olivier Peslier, Carlos Laffon-Parias et à

la casaque des frères Wertheimer. Avec Silasol (Monsun), une pouliche qui ne

comptait que deux sorties à son compteur, dont un succès dans une course B, ils

ont remporté la plus belle course française pour les pouliches de 2ans.

Profitant de la lice à zéro, Olivier Peslier a monté une course parfaite, tête

et corde, et si Topaze Blanche (Zamindar), l’autre représentante de Carlos

Laffon-Parias, a fait un instant illusion pour la victoire, Silasol est

repartie sous ses attaques. C’était un superbe prélude au succès de Solémia

(Poliglote), une proche parente de Silasol…