Upsilon bleu brigue la couronne de meilleur 4ans d’enghien

Autres informations / 26.10.2012

Upsilon bleu brigue la couronne de meilleur 4ans d’enghien

C’est jour de finales sur l’hippodrome d’Enghien. Après le Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), pour les chevaux d’âge, ce sera au tour des steeple-chasers de 4ans d’élire leur meilleur représentant sur le plateau de Soisy, dans le Prix Roger Saint (L). Parmi les bons chevaux de cette promotion, vus à Enghien, on peut citer Upsilon Bleu (Panoramic), lauréat de quatre de ses six courses, dont le Prix Durtain (L), à Soisy, mais sur les haies. Le pensionnaire de Guillaume Macaire a débuté sur le steeple par une cinquième place à Auteuil. À sa décharge, ce jour-là, il s’était montré fautif à la rivière des tribunes et avait quand même fini cinquième. Pour sa deuxième sortie sur les gros obstacles, sur un parcours similaire à celui d’Enghien, à Fontainebleau, il s’est baladé dans un lot qui tenait la route. S’il répète sa meilleure valeur, il sera dans les trois premiers.

FORTUNATEENCOUNTER, INVAINCUE CET AUTOMNE

Upsilon Bleu trouvera néanmoins à qui parler en Fortunateencounter (Muhtathir), quatre fois gagnante sur les obstacles et invaincue cet automne. Deuxième du Prix André Masséna (L) à Cagnes, la protégée de Yannick Fouin a toujours bien fait sur les parcours coulants. Elle a même gagné à Auteuil, sur les haies, très sûrement. Dernièrement, son succès dans le Prix du Rouergue lui a donné un ticket pour ce Prix Roger Saint. D’autant qu’elle l’emportait aisément. Samedi, elle aura aussi sa chance pour la victoire.

LE BEL ANJOU, TOMBEUR DE MARFAUX

Un sauteur pourrait obtenir un très bon résultat et peut-être faire afficher une cote : Le Bel Anjou (Malinas). Il a déçu pour ses deux seules courses à Enghien, mais il s’agissait de ses deux premiers parcours en compétition. De plus, il a réussi par la suite à Dieppe et vient de devancer Marfaux (Martaline), lauréat du Prix Triquerville (L) à Auteuil. De retour à Enghien, il peut gagner. Quatrième du Prix Bayonnet derrière Le Bel Anjou, Tom Roli (Roli Abi) s’était montré fautif à la rivière du huit. À Enghien, il avait enlevé le Prix de l’Oise aisément et, sur la foi de cette sortie, il a le droit de jouer un bon rôle. Acheté à réclamer, Upwelling (Robin des Prés) peut lutter pour les places, surtout à Enghien où la concurrence est moins relevée, à l’image d’Until I Win (Soave), s’il s’applique sur les obstacles.