Vente arqana d’octobre - partie 2 : les jeunes etalons français s’invitent a la fete

Autres informations / 24.10.2012

Vente arqana d’octobre - partie 2 : les jeunes etalons français s’invitent a la fete

 

LES

GRANDS INDICATEURS

Présentés

        Vendus (%)                C.A. avec amiable(s) Median            Prix Moyen

2012

145                  109 (75,17%)              2.531.000 €                19.000 €          22.853

 

Pour la

première journée de la partie 2 de la vente d’octobre Arqana, le marché s’est

bien tenu. Même si la qualité des poulains présentés est descendue d’une

marche, la clientèle s’est renouvelée, comme en témoigne le taux de vendus, qui

passe la barre des 75 %, alors qu’il avait plafonné à 65 % sur les deux

sessions de la partie 2 l’an dernier. Le prix moyen s’établit à 22.853 € (alors

qu’il était de 18.000 € en 2011, pour la partie 2). Dix numéros ont atteint ou

dépassé la barre des 50.000 €. Ces bons résultats sont à mettre en relation

avec le rétrécissement du catalogue, mais aussi sur un effet de rattrapage sur

la vente d’août. L’autre motif de satisfaction de ce rendez-vous majeur pour

l’élevage français concerne la réussite des jeunes étalons effectuant la monte

sur notre territoire. Sur les dix meilleurs lots de la journée, sept sont issus

de pères entrant dans cette catégorie. Soldier of Fortune en est une parfaite

illustration, lui dont les produits se sont vendus à une moyenne de 37.000 €,

avec un top à 85.000 €. Myboycharlie, Falco et Naaqoos ont également bien tiré

leur épingle du jeu. « Il est assez mal venu que le programme de courses ne

s’adapte pas à ce rendez-vous important pour la commercialisation de la

production française, destinée majoritairement à l’exploitation en France », a

souligné Éric Hoyeau. En plus des courses à Deauville, il y avait également une

réunion à Nantes sur l’emploi du temps déjà surchargé des professionnels

français !

 

LE

CO-TOP PRICE POUR LA SCANDINAVIE

# 258 M

SOLDIER OF FORTUNE & MOONRISE, PAR GRAND LODGE 85.000 €

Acheteur

: Meridian International

Vendeur

: Haras de Gandcamp

Très

chuchoté ce mardi au sein de l’établissement Élie de Brignac, le lot 258 a fait

afficher 85.000 €. Il s’agit d’un premier produit de Soldier of Fortune, dont

les résultats du jour sont éloquents, avec trois chevaux vendus à plus de

50.000 €. Celui-ci a été acheté par Ghislain Bozo de l’agence Meridian

International, qui s’est battu notamment avec John Hammond pour l’obtenir. Le

courtier français connaît bien cette famille puisque l’un de ses clients

scandinaves avait acheté sa soeur, Matauri Pearl (Hurricane Run), une gagnante

des Norsk 1.000 Guinées à Ovrevoll, en Suède, et deuxième de Listed à Taby. «

Sa soeur est très bonne et ce poulain est un très bel individu, nous a dit le

courtier. Il va aussi partir en Scandinavie, pour un client désireux de

remporter le Derby dans son pays. Ce poulain pourrait bien y parvenir, s’il est

aussi bon que beau. Il est très athlétique, comme la plupart des "Soldier

of Fortune" et aura besoin de temps. C’est une excellente famille

allemande, qui se réveille avec la production de sa mère. » Cette lignée

maternelle renvoie au chef de race Monsun, dont la deuxième mère est la propre

soeur.

 

UNE

FILLE DE FALCO, CO-TOP PRICE DE LA VENTE

# 313 F

FALCO & SAARYEH, PAR ROYAL ACADEMY 85.000 €

Acheteur

: Sylvain Vidal

Vendeur

: Haras de Beauvoir

Les

étalons français ont le vent en poupe ce mardi à Deauville, ils ont réalisé les

deux top prices de la vente, à 85.000 €. Après un fils de Soldier of Fortune,

c’est une fille de Falco qui a fait monter les enchères au plus haut. La jolie

pouliche de l’étalon du haras d’Etreham a été acquise par Sylvain Vidal.

Celle-ci était présentée par Philippe Michenot du haras de Beauvoir et a déjà

trois frères gagnants. Mais ce qui fait tout son papier, c’est sa deuxième mère

Belle Argentine (Fijar Tango), troisième de la Poule d’Essai des Pouliches

(Gr1) et lauréate de deux Listeds. « C’est une très belle pouliche, athlétique,

faite en cheval de vitesse, nous a dit Sylvain Vidal. C’est une famille vivante

et sa mère a déjà produit des gagnants. Qui plus est, elle est par Royal

Academy, qui est un très bon père de mère. En voyant très loin, cette pouliche

a aussi un "papier" intéressant pour l’élevage, c’est notre troisième

achat de la journée et je trouve son prix logique par rapport à la qualité de

l’individu. » Sept produits de Falco sont passés sur le ring ce mardi et tous

ont trouvé preneur, dont un à l’amiable. Sa moyenne par produit dépasse 38.000

€.

 

UNE

BELLE BATAILLE REMPORTEE PAR MERIDIAN INTERNATIONAL

# 323 M

SINNDAR & SAUDADE, PAR LINAMIX 75.000 €

Acheteur

: Meridian International

Vendeur

: Haras de la Perelle

Rarement

nous avons vu autant de monde présent dans la salle pour la quelque dizaine de

numéros restants. Sans doute que ce lot 323 n’y était pas pour rien. Ce fils de

Sinndar présenté par le haras de la Perelle, a généré une belle bataille entre

David Powell, Alain Bonin et Ghislain Bozo. C’est ce dernier qui a obtenu le beau

gris pour 75.000 €, alors que l’entraîneur mansonnien a abdiqué à 70.000 €.«

J’ai acheté ce poulain pour le même client scandinave que le poulain de Soldier

of Fortune, nous a dit Ghislain Bozo. Il va donc aller en Norvège chez Niels

Pettersen. C’est un beau produit de Sinndar, très athlétique et peut-être assez

précoce pour un "Sinndar". Il a beaucoup d’espèce et c’est une bonne

souche maternelle. » Sa mère, Saudade, gagnante de trois courses, est la soeur

de l’étalon du haras du Thenney Gentlewave (Monsun). Cette famille remonte

notamment à toupie, Simon du Desert ou encore Toccet, des chevaux qui se sont

exprimés au plus haut niveau.

 

LES

PREMIERS "MYBOYCHARLIE" BIEN ACCUEILLIS A DEAUVILLE AUSSI

#212 M

MYBOYCHARLIE & LADY RAJ, PAR EL PRADO 62.000 €

Acheteur

: Sackville Donald

Vendeur

: Haras des Loges

Les

premiers yearlings de Myboycharlie ont été très bien accueillis à Newmarket, et

logiquement, ils ont été aussi recherchés à Deauville. Pour ce premier produit

de Lady Raj (El Prado), gagnante de Stakes aux États-Unis, Ed Sackville a dû

monter jusqu’à 62.000 €. Le courtier britannique avait déjà quitté Deauville,

mais c’est Tom Dascombe qui nous a raconté : « Je n’avais pas encore acheté de

"Myboycharlie" et j’en voulais un. Celui-là fait très 2ans, très

course. Je l’aimais beaucoup, mon vétérinaire et mon agent aussi ! Pour le

moment, je n’ai pas de propriétaire pour lui. S’il est assez bon, il reviendra

courir en France. J’ai d’ailleurs comme projet de laisser plusieurs chevaux à

Deauville l’an prochain pendant un mois, pour courir deux ou trois fois, vu le

niveau des allocations en France. »

 

LES

FRERES WERTHEIMER SOUTIENNENT FALCO

#295 F

FALCO & QUEEN’S CONQUTER, PAR KING’S BEST 55.000 €

Acheteur

: Wertheimer et Frère

Vendeur

: Haras du Mézeray

Les

premiers 2ans de Falco se sont illustrés sur la piste, via notamment Snowday,

lauréat du Prix du Bois (Gr3) pour les couleurs Wertheimer. Et c’est d’ailleurs

Pierre-Yves Bureau, le manager de l’écurie, qui a levé la main pour cette fille

de l’étalon, soeur d’Espero (Verglas), deuxième du Prix Policeman (L), et de

Queen’s Daughter (American Post), gagnante du Prix Tahiti (F) pour ses débuts.

« C’est une très jolie pouliche, fille d’un étalon dont les premiers produits

se distinguent et que nous sommes heureux de soutenir. De plus, la soeur de la

pouliche a bien gagné pour ses débuts. »

 

UNE

BONNE OPERATION POUR SOLDIER OF FORTUNE

#229 M

SOLDIER OF FORTUNE & LOVE IN PARADISE, PAR DALAKHANI 53.000 €

Acheteur

: Nicolas Clément

Vendeur

: Ecurie des Monceaux

Encore

un étalon de première production qui se distingue pour cette deuxième journée

de vente. Soldier of Fortune est en effet le père de ce beau yearling, issu de

la célèbre souche Wildenstein à qui l’on doit Peintre Célèbre. Sa troisième

mère est en effet la génitrice du lauréat du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Nicolas Clément l’a emporté pour 53.000 €. Il nous a expliqué: « C’est un très

beau poulain et j’aime beaucoup son père. Il marche bien et il est très

athlétique. Je ne l’ai pas acheté pour quelqu’un en particulier… »

 

TERTULLIAN

FAIT AFFICHER 52.000 €

# 188 M

TERTULLIAN & IOCASTE, PAR ACATENANGO 52.000 €

Acheteur

: The Channel Consignment

Vendeur

: Haras de la Perelle

Parmi

les plus beaux poulains de cette deuxième journée des ventes d’octobre, ce lot

188, un fils de Tertullian, a été acheté 52.000 € par Alban Chevalier du Fau.

Sa mère, Iocaste (Acatenango), est une soeur de Iota (Tiger Hill), lauréate du

Prix de Diane allemand (Gr1) et de Illo, un fils de Tertullian qui a gagné un

Gr3 et deux Listeds. Le croisement de cette lignée maternelle avec l’étalon du

Gestu¨t Schlenderhan avait aussi donné le bon Irian, deuxième du Hong Kong Cup

(Gr1) de la championne Snow Fairy (Intikhab). Il a été acheté en vue d’une

prochaine vente breeze-up et son acheteur nous a confié : « Nous l’avons acheté

sur son physique, c’est un très beau cheval, un superbe athlète et il a une

locomotion extraordinaire. Ça n’est pas un cheval fait pour passer aux ventes

breeze-up, car c’est un sujet qui aura besoin d’un peu de temps, mais nous

recherchons avant tout des athlètes et lui est un très bon exemple. Tertullian

n’est pas le plus vendeur des étalons, mais ce croisement a déjà très bien

fonctionné et sa mère est par Acatenango, que l’on retrouve dans beaucoup de

pedigrees à ce niveau. »

 

UN

"SOLDIER OF FORTUNE" POUR L’ESPAGNE

# 228 M

SOLDIER OF FORTUNE & LOVE GREEN, PAR GREEN TUNE 52.000 €

Acheteur

: Agence Fips

Vendeur

: Élevage de Tourgéville (A Lepeudry)

L’étalon

du haras du Logis Saint Germain Soldier of Fortune a été la sensation de cette

deuxième journée de vente, réalisant quelques-unes des meilleures transactions.

Ce lot 228 en est le parfait exemple et il a été acheté 52.000 € par Gilles

Forien de l’Agence Fips. « C’est un poulain très athlétique et nous l’avons acheté

pour un client espagnol, a expliqué le courtier. Il va rejoindre le centre

d’entraînement de San Sebastian, mais son affectation n’est pas encore décidée.

» Sa mère, Love Green, s’est placée deuxième du Prix Miss Satamixa (L) à

Deauville et il est son troisième produit. Les deux premiers, Silver Green

(Slickly) et Turtle Green (Turtle Bowl), sont tous les deux gagnants.

 

50.000 €

POUR UNE FILLE DE PEER GYNT

# 257 F

PEER GYNT & MONATORA, PAR HECTOR PROTECTOR 50.000 €

Acheteur

: Karl Burke

Vendeur

: Haras de la Haie Neuve

Proposé

à un prix de saillie à 2.000 €, l’étalon du haras de la Haie Neuve Peer Gynt

voyait son premier produit passer sur le ring lors de cette vente d’octobre, et

il a fait afficher 50.000 €. C’est l’entraîneur anglais Karl Burke qui s’en est

porté acquéreur, faisant céder Thierry Delègue de l’agence Yes. « C’est une

pouliche saine, qui est très "course", nous a confié le professionnel

britannique. Je pense qu’elle sera précoce. Elle est qualifiée pour les primes

propriétaires alors il se peut qu’elle vienne courir en France. Elle est bien

élevée et c’était une très bonne marcheuse. Je dois dire que je l’ai obtenue

pour un prix assez élevé, mais je la voulais vraiment. » Sa mère, Monatora, est

une soeur du bon Sir Prancealot (Tamayuz), vainqueur des Flying Childers Stakes

(Gr2) au mois de septembre.

 

THE

CHANNEL CONSIGNMENT PREPARE LES PROCHAINS BREEZE-UP

#304 F

INVINCIBLE SPIRIT & RINSKIA, PAR BERING 47.000 €

Acheteur

: E.A.R.L. The Channel Consignment

Vendeur

: Coulonces Consignment

Alban

Chevalier du Fau continue d’investir pour les breeze-up. Après le lot 188, fils

de Tertullian, il s’est laissé séduire par une jolie fille d’Invincible Spirit,

issue d’une bonne souche Wertheimer, celle à qui l’on doit Simplex (Rainbow

Quest) notamment. « C’est une super pouliche, très course, qui conviendra

parfaitement aux breeze-up. Son frère, Saint Arnoult, est à l’entraînement chez

Pia Brandt, qui l’estime. »

 

UN FILS

DE NAAQOOS POUR LES BREEZE-UP

#265 M

NAAQOOS & NATEJA, PAR DIESIS 46.000 €

Acheteur

: Donald Sackville

Vendeur

: Haras de Grandcamp

Les

étalons première production étaient bien représentés lors de cette vente, et

Naaqoos en fait partie. Ces premiers yearlings ont été bien reçus. Ce frère de

Dynamous (Dynaformer), lauréate de Listed aux États-Unis, va prendre la

direction de l’Irlande, mais reviendra en France pour y être présenté lors du

breeze-up Arqana. C’est l’agence Sackville Donald qui a signé le bon.

 

UN

PARENT DE LOI POUR PAUL NATAF

# 215 M

DR FONG & LAND BOUND, PAR BOUNDARY 40.000 €

Acheteur

: Paul Nataf

Vendeur

: Haras des Charmilles

Il y a

déjà deux ans, Paul Nataf avait acheté Loi (Lawman) pour 90.000 € aux ventes

d’août. Un poulain que l’on retrouve dans le pedigree de ce lot 215, un fils de

Dr Fong, que le courtier français a obtenu pour 40.000 €. « C’est un bon

poulain, qui a l’air précoce, nous a confié Paul Nataf. Il est très rustique et

a un papier amusant. C’est un fils de Dr Fong, or j’ai déjà eu de la réussite

dans cette famille, notamment avec célimène. »

 

UNE

FILLE DE "PANIS" POUR JEAN-CLAUDE SEROUL

#185 F

PANIS & INDIANAPOLIS, PAR TIGER HILL 40.000 €

Acheteur

: Alain Decrion

Vendeur

: Haras du Petit Tellier

Cette

soeur de Ice Cool (Lateral), troisième de Prix Thomas Bryon (Gr3), par le père

de 2ans Panis, a fait monter les enchères jusqu’à 40.000 €. C’est Alain Decrion

qui a signé le bon, pour le compte de Jean-Claude Séroul. Le propriétaire nous

a confié : « C’est une pouliche compacte et épaisse, qui devrait être précoce.

Elle est issue d’une jeune mère, qui a déjà un produit black type, et d’une

bonne souche allemande. »

 

LE COUP

DE COEUR DE JEAN-PIERRE LEOPOLD

#237 M

LITERATO & MALABA, PAR ANABAA 40.000 €

Acheteur

: Jean-Pierre Leopold

Vendeur

: Haras des Grandcamp

C’est

avec beaucoup d’émotion que Jean-Pierre Léopold a signé le bon à 40.000 € pour

ce fils de Literato, issu d’une propre soeur de Maxwell (Anabaa), gagnant des

Prix Altipan, Jacques de Brémond et Suresnes (Ls). Yan Houyvet (agence Equus)

nous a expliqué les raisons de cette grande émotion : « M. Léopold est déjà

propriétaire de la soeur du poulain, Espania, qui est à l’entraînement chez Yan

Durepaire et a gagné à Lyon face aux mâles. Nous l’estimons et Jean-Pierre

Leopold a eu un coup de coeur pour ce poulain, pas très grand mais pétri de classe,

un vrai cheval de course… »